La renaissance du Château d’Enjaux, « abri » de Radio Toulouse

Le château de la commune de Saint-Agnan, qui était à l'abandon, est en train de revivre.

En effet, une famille passionnée par le patrimoine de sa région, a décidé de faire renaître un Château endormi depuis plus de 70 ans.

 

Un peu d’Histoire

Le Château d’Enjaux, chargé d’Histoire, a hébergé la populaire Radio Toulouse dès les Années 30 jusqu’au 20 Août 1944, date à laquelle il fut partiellement détruit par les Allemands.

Ce fut,  à ce moment,  la fin de Radio Toulouse.

Ce château a abrité Radio-Toulouse, le poste privé le plus puissant de France. En 1925, Radio-Toulouse émettait déjà depuis les collines de Balma, près de Toulouse, jusqu’à ce qu’un incendie détruise les installations en 1933.

La reconstruction d’une installation plus moderne de radiodiffusion, d’une puissance accrue de 60 kw, fut réalisée sur le domaine d’Enjaux à Saint-Agnan au milieu d’un terrain de 70 hectares. 

L’antenne était constituée de deux pylônes haubanés de 120 mètres de hauteur, situés de part et d’autre du château, à 220 mètres l’un de l’autre. Pour assurer le refroidissement des lampes, un bassin de 400 m3 était prévu.

Une ligne de 27 kilomètres fut construite pour alimenter en énergie électrique un poste de sectionnement caché au fond de la vallée par un bosquet d’arbres, à plusieurs centaines de mètres du château. De là, deux câbles souterrains envoyaient directement le courant de 13 500 volts à la salle d’émission.

 

Les riches heures de rRadio Toulouse

Les riches heures de Radio-Toulouse, Alain Gillmann les rappelle dans un article de « La Dépêche du Midi », « Tous les orchestres en renom, les chorales, les diverses sociétés musicales de la région ont pris au moins une fois la route de Saint-Agnan pour se produire souvent en public, toujours en direct sur l’antenne, soit dans le parc à la belle saison, soit dans les studios. Des retransmissions de soirées au théâtre du Capitole apportent l’opéra et l’opérette jusque dans les coins les plus reculés de nos campagnes. Il en va de même pour l’information nationale ou régionale. L’unique café du village, aujourd’hui disparu, était le rendez-vous de tous ces touristes des ondes, qui, leur visite terminée, espéraient encore voir, entre deux émissions, une de leurs idoles ». 
La vedette s’appelait alors Jean Roy, speaker depuis les tout-premiers jours de la station dont la popularité était immense. C’était le temps des postes à galène ou des récepteurs à lampe. Pendant l’Occupation, l’émission la plus populaire qui s’appelait le « disque des auditeurs » fut supprimée, les autorités allemandes soupçonnant là un moyen pratique de communication entre résistants. 


Aujourd’hui, la reconstruction du château

Le 30 août 1944, le château était donc détruit par les Allemands.

Les vestiges furent peu à peu envahis par la végétation et la partie la plus solide utilisée comme hangar agricole de 1944 à 2017. 

Les nouveaux propriétaires arrivent en Novembre 2017 avec le souhait de reconstruire le Château tel qu’il était à son heure de gloire, dans les années 30.

Bâtiment le plus célèbre de Saint-Agnan, le château figure dans la correspondance de la marquise de Sévigné. 

 

À voir également dans le département

Le célèbre sphynx

Qui a semé ces énormes masses de granite...

placeSidobre - Tarn 
label Archéologie et vieilles pierres  

Le gâteau à la broche

placeLagrave – Tarn 
label Gastronomie [à manger]  

Quésaco la manouille ?

placeLautrec – Tarn 
label Gastronomie [à manger]  

Le Château Musée du Pastel de Magrin

placeSaint-Paul-Cap-de-Joux – Tarn 
label Musées & Collections  

Nos partenaires