Le Château d’Assier, chef d'œuvre de l'architecture de la Renaissance

Le château d'Assier fait partie des chefs d'œuvre de l'architecture de la Renaissance et, lorsqu'il était entier il se comparait aisément avec les châteaux de la Loire. Malgré sa démolition partielle en 1768 ses vestiges traduisent encore de nos jours la richesse du décor et la magie du lieu.

Construit entre 1518 et 1535 dans le style des nouveaux châteaux de plaisance, il est l’œuvre d’un richissime gentilhomme, Galiot de Genouillac, Grand Ecuyer de France, grand écuyer du Roi, sénéchal du Quercy et de l'Armagnac, gouverneur du Languedoc, Grand Maître d’Artillerie de Louis XII et François 1er  et natif du lieu.

Galiot de Genouillac fit également construire une église remarquable dans son village.

 

Le Château d’Assier
Il se composait d’un vaste plan en quadrilatère, dont il subsiste l’aile d’entrée percée d’un portail spectaculaire à portiques, loggias et frontons. La façade sur cour est ornée de travées de fenêtres et de deux larges frises, richement sculptées d’emblèmes qui font référence aux fonctions militaires de Galiot de Genouillac et à la légende d’Hercule.

« L'aile du corps de garde, le moulin, la tour garde manger, les caves, les traces d'escalier rappellent la splendeur d'une œuvre et sa fragilité.

La décoration extérieure et intérieure constituent le type même de l'école de la Renaissance : ordres antiques (ionique, dorique, corinthien) scènes de la légende d'Hercule (Antée, l'Hydre de Lerne, le lion de Némée), rinceaux, arabesques, putti, médaillons mais aussi des éléments plus « assiérois » comme les canons, les épées, le collier de l'ordre de St Michel.

L'intérieur se compose de salles voûtées d'ogives renfermant un petit musée lapidaire et également des tableaux en grisaille représentant des trophées d'armes.

Le grand escalier à rampe droite au noyau rond garni de nervures en hélice conduit au célèbre pilier en marbre dont les décors sont d'une très grande finesse et que certains considèrent comme l'œuvre de Jean Goujon ou l'un de ses élèves ».

En 1934, après une histoire mouvementée, l'État se porta acquéreur de la ruine, après y avoir mené dès le début du siècle d'importants travaux de sauvegarde.

 

Rappelons que l'aile occidentale de ce qui fut au XVIe siècle, selon Brantôme, « la plus superbe maison de France qu'on scauroit voir », avait été classée au titre des monuments historiques dès 1841 par un certain Prosper Mérimée.

 

 

Château d'Assier
46320 Assier

Tél. : 05 65 40 40 99

 

 

 

http://www.chateau-assier.fr/

À voir également dans le département

Le château du Roi

placeCahors – Lot 
label Edifices remarquables  
Le château de Saint-Laurent-les-Tours

L'atelier musée de Jean Lurçat, chatelain lotois

placeSaint Céré - Lot 
label Musées & Collections  

L’église Saint-Pierre d’Assier, monument exceptionnel à la gloire de Galiot de Genouillac

placeAssier - Lot 
label Cultes religieux, mystiques & païens  
Le Pont Valentré

Le Diable est dans le Pont...

placeCahors-Lot  
label Légendes, histoires & Trésors  

Nos partenaires