Le Trésor de Pomarèdes, canaille de Caux

Le 18 février 1843. Jean Pomaradès, la « canaille de Caux » come il était surnommé, reconnu coupable de nombreux vols et meurtres dans la région était guillotiné publiquement.

Il faut dire qu’il avait beaucoup de choses à se  reprocher…

En effet, en une quarantaine d'attaques de fermes et de riches marchands rentrant de foire, Jean Pomaradès avait accumulé une véritable fortune.

Son procès s’ouvrit le 25 novembre 1842 en présence de 250 plaignants l’accusant entre autres de vols, d’incendie, d’escroquerie à l’assurance, d’assassinats…

Lors de son procès les juges lui demandèrent où il avait caché le fruit de ses méfaits.

Jean Pomaredès proposa alors qu'on l'accompagne dans le bois de Caussiniojouls près de Bouleran, où il révèlerait l'emplacement de la cache à condition qu'on lui laisse la vie sauve.

Refus du procureur et exécution dans la foulée de Jean Pomaredès.

Mais aussi mystère sur le lieu où dormirait son trésor caché…

On parle d’un souterrain situé à 3 km environ de Béziers, sur la route de Bessan. Appelé également « Trou-de-Pomaradès », la légende affirme que c'est dans cette tanière que le bandit dissimulait le fruit de ses rapines. 

À voir également dans le département

Mai 68 La photo qui a fait le tour du monde

Daniel Cohn-Bendit, d'ici et d'ailleurs

placeLauret - Hérault 
label Gens d'ici  
Le Parc National des Cévennes soutient la restauration des ruchers

Ruches en stock

placeCévennes-Hérault 
label Z'animaux  

Quand Pierre-Paul Riquet résiste à Colbert

placeNissan-lez-Enserune – Hérault 
label Etonnant... non ?  

Philippe Stark dans son « Nuage »

placeMontpellier - Hérault 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires