L’abbaye Sainte-Marie du Rivet, un des plus vieux monastères de France

Un peu d’Histoire...

Les archives des premiers siècles de l’abbaye du Rivet sont assez maigres, car lors des guerres de Religion au 16e siècle, l’abbaye et ses archives ont été dévastées et incendiées par les Protestants…

Mais voici ce que l’on sait quand même :

Certaines rares archives évoquent une communauté de moines bénédictins dès mi-fin VIIIe siècle.

On dit que l’histoire de l’abbaye Sainte-Marie du Rivet remonte à Charlemagne : en effet, des archives font état d’un lieu monastique entre la moitié et la fin du VIIIe siècle ! Et surtout, on retrouve autour de l’abbaye des fortifications du IXe siècle, et l’église abbatiale date du XIIIe siècle ! Cela fait de l’abbaye un des plus vieux monastères de France !

Le communauté est affiliée à l’ordre cistercien en 1189 : à cette date, le monastère porte déjà le nom de Sainte-Marie.

Le monastère du Rivet est érigée en abbaye en 1408 et en 1478, après la guerre de 100 ans, les moines ne sont plus que cinq sur place.

Viennent ensuite les guerres de Religion au 16e siècle qui ont ravagé l’abbaye du Rivet. A cette époque, la communauté est fragile et en 1702, il n’y a plus qu’un seul moine ! C’est alors que Louis XIV nomme un abbé commendataire c’est-à-dire un laïc, qui gère l’abbaye à distance, et l’abbaye renaît peu à peu! Puis sans surprise, les Révolutionnaires chassent les moines… 

C’est seulement en 1938 que le monastère actuel du Rivet reprend vraiment vie, avec une communauté de moniales cette fois et non plus de moines bénédictins !. En effet, les sœurs du monastère de Blagnac, à Toulouse, cherchaient un nouveau lieu pour s’installer, après avoir appris qu’un aéroport était en construction juste à côté de l’abbaye… compliqué pour la vie paisible des moniales !  

  

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, 14 moniales vivent à l’abbaye du Rivet. Elles sont trappistines, c’est-à-dire qu’elles appartiennent à l’ordre cistercien de Stricte Observance, qui est un ordre issu des cisterciens de la commune observance, eux-mêmes issus des bénédictins. Les sœurs du Rivet suivent donc encore la règle de saint Benoît, « ora et labora », alternant donc entre la prière et le travail.  

Les moniales font de la prière l’activité dominante de leur vie quotidienne.

En plus de la messe et de la prière personnelle, elles se rassemblent sept fois par jour pour prier les différents offices, le premier de la journée étant à 4h30 !

L’autre pilier de la vie des sœurs est le travail manuel et intellectuel. Elles confectionnent depuis plus de vingt ans des petits biscuits au citron, au rhum et aux amandes, ou encore des croquants au chocolat.

Mais ce n’est pas tout : les sœurs fabriquent aussi des santons, des bougies, et des foulards en soie… ! 

  

Etonnant non...

L’abbaye du Rivet est spécialiste des santons ! Elle fait même des expositions régulières et connues dans la région, pendant la période de Noël. Les moniales ont été sollicitées à plusieurs reprises pour leur savoir-faire artisanal : en 2017, la chaîne de télévision France 3 a fait un reportage sur les santons que les sœurs confectionnent ! La chaîne TF1 en a elle aussi fait un plus récemment, en janvier 2020 !

Si vous allez sur place autour de cette période-là, vous apercevrez probablement une grande exposition de crèche à la droite du magasin...

Sur le site de l’abbaye, située à Auros, se trouve une grotte identique à celle de Lourdes ! Jeanne Védère, une cousine de Bernadette Soubirous, est entrée chez les sœurs de Blagnac alors que la Vierge l’avait prédit quelques années auparavant. Les sœurs de Blagnac sont celles qui sont arrivés en 1936 au Rivet. Jeanne a pris le nom de sœur Gertrude, et repose aujourd’hui au Rivet, à l’endroit de cette fameuse grotte !

 

Les produits de l’abbaye du Rivet sont disponibles sur place à l’abbaye, mais aussi en ligne chez Divine Box : https://divinebox.fr/categorie-produit/producteurs/abbaye-du-rivet/

 

 

Abbaye du Rivet

Le Rivet,

33124 Auros

Tél. : 05 56 65 05 30

 

http://abbayesaintemariedurivet.com/

 

 

 

À voir également dans le département

Il cherche du pétrole et trouve de l'eau de source

placeArchachon - Gironde  
label Etonnant... non ?  

Rawell, tout pour le plaisir du vin et l’innovation

placeSadirac - Gironde
 
label Gens d'ici Gastronomie [à boire] Made in Grand Sud  
Malagar - François Mauriac

Malagar, ou les Vendanges Intellectuelles au Centre François Mauriac

placeSaint-Maixant - Gironde 
label Edifices remarquables Gens d'ici Musées & Collections Châteaux & Monuments  

Découvrez les régions du Grand Sud