Mystérieuses et gigantesques mines de Bruoux

Cette ancienne carrière d’ocre, unique en Europe, avec ses 40 kms de galeries souterraines tempérées à 10° c toute l’année et son entrée magistrale couleur fauve, offre une visite étonnante et passionnante.

 

Entrée gothique et façade ocre…

Au pied du mur d’entrée de la carrière, l’effet est stupéfiant, l’ensemble titanesque… Pensez 40 km de galerie, 100km d’exploitation, 150 mineurs…

Avec votre guide, vous êtes en route sur les pas des ocriers. En 1928, 40 000 tonnes ont ainsi été produites !

Vous déambulez dans le ventre de la mine et ses galeries, étroites et très hautes, certaines montant jusqu’à 15 m de hauteur

Le parcours de 650 m est pavé de spots qui projettent leur halo sur les parois. Leur relief crénelé témoigne des coups de pioche quotidiens des anciens ocriers et on distingue très bien par endroit la progression de leur travail. Vous cheminez entre les ustensiles et les nuances d’ocre…Et on croise même une galerie qui servit à cultiver le célèbre « champignon de Paris ». D’ailleurs les champignonnières de Gargas ont produit jusqu’à 700 tonnes par an, jusqu’en 2007.

La Société des Ocres de France exploite encore la dernière carrière d’ocre à ciel ouvert d’Europe à Gargas et produit 800 T / an de pigments utilisés en cosmétique, peinture…

Réservation conseillée.

 

Mines de Bruoux

Tél. : 04 90 06 22 59

 

accueil@minesdebruoux.fr

 

https://www.minesdebruoux.fr/mines-de-bruoux-site-ocrier-du-luberon-2/site-touristique/les-mines-de-bruoux/

https://www.luberoncoeurdeprovence.com/page/mines-d-ocre-de-bruoux+50312.html

 


Pour aller plus loin...

Des mines d'ocre sous des champs de blé

Cliquez sur l'image

Début du XIXe siècle, quelque part dans le Vaucluse... Une nouvelle activité fondée sur l'exploitation de l'ocre révolutionne le petit monde agropastoral du canton d'Apt. Une industrie du pigment qui aura, en un siècle et demi, connu des hauts et des bas, la gloire et la chute, et dont il reste aujourd'hui un site chargé de conserver la mémoire : les galeries d'ocre de Bruoux. Enrichissant encore le patrimoine local, ce récit, à la fois biographique, historique et technique, retrace sur plusieurs générations la vie d'une famille de Gargas fortement impliquée dans l'industrie ocrière.

À voir également dans le département

Le Musée de l’Huile d’olive

placeOppède - Vaucluse 
label Gastronomie [à boire] Musées & Collections Made in Grand Sud  

Caderousse, l’île verte cernée d'une digue imposante

placeCaderousse – Vaucluse 
label Bastides, Villes & villages  

Les roues à aubes de la Sorgue

placeLa Sorgue – Vaucluse 
label Etonnant... non ?  
Beaumes de Venise

Beaumes de Venise, aux pieds des Demoiselles de Montmirail...

placeBeaumes de Venise – Vaucluse 
label Bastides, Villes & villages  

Découvrez les régions du Grand Sud