Châteaudouble, nid d’aigle et double châteaux

Châteaudouble, est un véritable nid d'aigle, perché de façon vertigineuse sur le bord d'une falaise et qui a conservé son aspect médiéval.

Il est cité dès 1021,« Castellum Diaboli » puis en 1038 « Castel Dulpo ».

La commune tient son nom par la présence de 2 châteaux, l'un au-dessus du village, l'autre sur la rive de la Nartuby.

 

Un peu d’Histoire…

Châteaudouble a connu un passé tumultueux qui se révèle au gré des rues en calades et des passages voûtés, sur les frontons sculptés de Roses Croix, souvenirs des Templiers ou sur les façades des demeures du XVIIIe qui bordent les rives de la Nartuby.
Auparavant, pendant la période préromaine, les habitants qui étaient un peu plus nombreux, ont construit des habitats de hauteur fortifiés (oppidum, castellum) dont il n’existe pas de vestiges car ils avaient opposé une résistance farouche à l’occupation romaine.

Le général romain se serait retiré en disant que c'était « spélunca latronum », une caverne de brigands.

Au cours des années, la falaise dont l'accès n'était possible qu'au nord-ouest fut fortifiée et défendue par une tour construite au Moyen Âge. Les habitants édifièrent une citerne qui était alimentée à partir de l'eau recueillie par la toiture de l'église Notre-Dame du Fort, bâtie sur le rocher à quelques mètres de la réserve d'eau. La tour date du Xe siècle, il lui était adjoint un petit bâtiment pour la garnison. La citerne, les fortifications, les ruines de l'église sont encore visibles actuellement.

Vers le milieu du XVe siècle, le village construit sur le rocher sera abandonné, l'emplacement se révélant trop exigu. Il sera reconstruit là où il se trouve actuellement, autour de la nouvelle église dédiée à Notre-Dame de l'Annonciation.

L'ancienne église sera utilisée par les Pénitents Blancs jusqu'à la Révolution pour accomplir les offices.

Châteaudouble, compte tenu de sa situation ne connaîtra qu'une circulation muletière par des chemins caladés, aucune route ne desservant le village jusqu'au XIXe siècle. C'est probablement pour cette raison que l'on connaîtra le pays comme celui des « Gimerri », (mulets) surnom donné aux habitants qui effectuaient souvent les transports à dos d'hommes, ou avec des mulets.

Les habitants sont au nombre de 370 au début du XIVe siècle, ils sont 982, en 1765et la population se maintiendra aux environs de ce chiffre jusqu'à la fin du XIXe siècle.

Ses rues étroites escaladent les flancs abrupts jusqu'aux ruines du château. La porte d'entrée du village est percée dans un énorme rocher et la route s'enfonce dans le roc sur 40 mètres.

En face de Châteaudouble, de l'autre côté des gorges, se dressent les ruines d'un deuxième château.

Lors de sa visite, il faut s’arrêter et apprécier l’eglise Notre-dame de l’Annonciation,le grand lavois, la chapelle saint-Pierre, les vestiges du château, la tour sarrasine…


A voir aux alentours…
- Les gorges de Châteaudouble, creusées par la Nartuby au cœur de sous-bois odorants et colorés.
- Les grottes préhistoriques classées : Grottes des chèvres, grottes des chauve-souris et grotte du Mouret.
- Le Hameau de Rebouillon, îlot de verdure bordé par le Nartuby et par le canal de la Reine Jeanne, étonnamment construit en hémicycle autour d'un parc de château.
Sans oublier le Parc de loisirs, « Circa'Parc ». 

 

Mairie de Châteaudouble
Place Vieille
83300 Châteaudouble

Tél. : 04 98 10 51 35

 

https://chateaudouble.fr/

 

 

À voir également dans le département

La Chapelle Cocteau ou Notre-Dame-de-Jérusalem

placeFréjus - Var 
label Cultes religieux, mystiques & païens  
Le Gendarme de Saint-Tropez

Louis de Funès et le Musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez

placeSaint-Tropez - Var 
label Bastides, Villes & villages Musées & Collections Films : lieux de tournage  
Saint-Martin de Pallières

Saint-Martin de Pallières, village typiquement de caractère et sa citerne cathédrale…

placeSaint-Martin de Pallières - Var 
label Edifices remarquables Châteaux & Monuments Bastides, Villes & villages  

La Chartreuse de la Verne, édifice remarquable

placeCollobrières - Var 
label Edifices remarquables  

Découvrez les régions du Grand Sud