Le château moins connu que la Marquise... de Montespan

Entre Saint-Gaudens et Saint-Martory, on aperçoit sur la rive droite de la Garonne, les vestiges d'un vieux château féodal. 

Ces ruines sont celles du château de Montespan, siège autrefois d'une baronnie du même nom et fief de la maison d'Espagne. 

 

Un peu d’Histoire…

Montespan est surtout connu à partir du moment où la famille d’Espagne s’installe sur ce territoire. 

Vers 1235, la fille d’Arnaud d’Espagne, seigneur de Montespan, épouse Roger de Comminges, vicomte de Couserans.

L'origine du nom de Montespan est donc une déformation de Mont d’Espagne, d’après le nom de la famille seigneur du lieu jusqu’au XVe siècle. 

Les seigneurs de la famille d’Espagne s’y installent au Xllle siècle. La commune sera propriétaire du château en 1995.

Originaire des Hautes-Pyrénées, la famille d' Espagne s'illustra dans les luttes qui libérèrent le pays des 4 vallées des invasions sarrasines et participa aux croisades du roi Saint-Louis.

Sa renommée s'étendit davantage au début du XIIIe siècle, par le mariage de Grise d' Espagne, fille d'Arnaud d' Espagne, baron de Bordères en Louron et seigneur de Montespan avec Roger de Comminges, quatrième vicomte du Couserans. 

De cette union naquit Arnaud de Comminges vicomte de Couserans, comte de Foix, dont le 3e fils Arnaud de Comminges d'Espagne premier du nom fut le chef de la maison dite «  Barons d' Espagne de Montespan ». 

Le château occupait une position stratégique, chargé de veiller à la sécurité des passages du Couserans vers l' Espagne. 

Au-delà de leur rôle de « gardiens des frontières », les barons d' Espagne fournirent à la couronne de France, toute une lignée de grands guerriers, des grands dignitaires civils et ecclésiastiques. 

Avec Roger IV d' Espagne, mort sans enfant légitime, s'éteint en 1555, cette première lignée de la maison des barons d' Espagne de Montespan. A cette époque, la baronnie de Montespan entre dans la maison des Pardaillan de Gondrin, en vertu du mariage de Paule d'Espagne, sœur aînée de Roger IV, avec Antoine de Pardaillan de Gondrin. Hector, leur fils, ajouta alors à ses titres, celui de baron de Montespan. Montréjeau était alors la capitale de la Baronnie de Montespan. 

Ces terres furent érigées en marquisat, par le roi Louis XIII, en récompense des services rendus par la Baronnie de Montespan.

Le marquisat de Montespan comprenait les villes de Montréjeau, la capitale, Valentine, Cazères, les châteaux et maisons seigneuriales d'Ausson, Bordes, Villeneuve-Lécussan, Cazarilh, Villeneuve de Rivière, Saint-Laurent, Mazères ainsi que plusieurs capitaineries dont dépendaient 24 autres villages. 

En 1663, Louis de Pardaillan, arrière-arrière petit-fils de Paule d'Espagne, marquis de Montespan, épouse Françoise Athénais de Rochechouart. 

Belle et spirituelle, elle deviendra la favorite du roi Louis XIV, plus connue sous le nom de Marquise de Montespan. « Ses enfants légitimés nés de ses amours » avec le roi , ont encore, à ce jour, des descendants dans 9 maisons souveraines de plusieurs pays d'Europe...

 

Avec Christian Teillol

 

À voir également dans le département

La légende de la carotte de Blagnac

placeBlagnac – Haute-Garonne 
label Fêtes & festivals, confréries  
L'Hôtel d'Assézat

L'Hôtel d'Assézat, magnifique écrin de la Fondation Bemberg

placeToulouse – Haute-Garonne 
label Edifices remarquables Gens d'ici Musées & Collections  
Bruno Granja

Hollywood sur Garonne

placeCugnaux – Haute-Garonne 
label Etonnant... non ?  

Béatrice Saint-Jean, New-York pour commencer et sans complexe...

placeToulouse – Haute-Garonne 
label Etonnant... non ?  

Découvrez les régions du Grand Sud