Salim Ejnaïni, le cavalier non-voyant

Salim Ejnaïni est le premier cavalier non-voyant à concourir à des événements équestres de haut niveau, guidé par la voix de crieurs qui sont sur la piste

Salim n’a que 16 ans lorsqu’il perd la vue suite à une maladie rétinienne. Mais loin de le décourager, cette nouvelle vie lui a permis de se sentir plus libre. 

C’est grâce à l’équitation, qu’il pratique depuis l’enfance, qu’il a pris goût à l’effort sportif : « Ça m’a aidé à prendre confiance en moi, à maîtriser mes sensations et à me fier à 100% à mes autres sens ».

Adepte des sensations fortes et du dépassement de soi, Salim aime tout tester et sa cécité ne le freine absolument pas. « Dès qu’il y a un défi à relever, je fonce ! ».

Dans son livre autobiographique  « L'impossible est un bon début », paru chez Fayard, Salim raconte :

«  La première anomalie est apparue très tôt chez moi. J’étais encore un nouveau-né quand a été décelé un reflet au fond de mon regard. 

À seize ans, j’ai été plongé dans le noir, cessant définitivement de voir.

C’est en devenant aveugle que je suis devenu un vrai cavalier. Aujourd’hui, je monte seul, guidé à l’oreille, dans des compétitions avec des cavaliers de saut d’obstacles valides. 

Je fais partager mon expérience en tant que conférencier et consultant. Je ne crains pas de vivre en suivant mes rêves. 

Ma passion pour les chevaux a enfoncé les barrières de la différence et m’a appris que prendre le risque d’échouer, c’est se donner une chance de réussir.  »

 

(Avec Spartan France Obstacle Course)

 

 

À voir également dans le département

Le Musée de la Douane

placeBordeaux - Gironde 
label Musées & Collections  

Le souterrain du Château dédié à Louis XIV

placeSaint-Emilion – Gironde 
label Châteaux & Monuments  

Moon Harbour, le whisky de Bordeaux

placeBordeaux – Gironde 
label Made in Grand Sud  

Découvrez les régions du Grand Sud