Brouage, great history and rich heritage

A little history...

In Gallo-Roman times, the site of Brouage was located a few meters below sea level, in the heart of the Gulf of Saintonge. Then, as time went by, the gulf filled up, the sea receded and men gradually shaped this marshy landscape until, in the Middle Ages, it became the salt granary of the kingdom of France, and even of all Northern Europe.

In 1555, Jacques de Pons, lord of the châtellenie de Hiers, ordered the construction of Jacopolis sur Brouage on a ballast stone depot to facilitate the salt trade.

The scene of conflicts between Catholics and Protestants, this place was soon transformed into a stronghold reputed to be impregnable, the work of the best engineers of the kingdom of France: Pierre de Conti d'Argencourt then Vauban and Ferry. In 1578, it was annexed to the royal domain. That year, Jacopolis became Brouage.

The city will know its full development from 1627, when Cardinal de Richelieu becomes governor.

Throughout the 16th and 17th centuries, it welcomed many illustrious people, such as the Cardinal of Richelieu, Marie Mancini and King Louis XIV. It was the birthplace of the founder of Quebec City, Samuel Champlain.

 

A very rich heritage...

Many buildings still bear witness to this glorious era: the ramparts more than 2km long, the forges, the Halle aux Vivres, the underground ports, the powder magazines, the church dedicated to Saint-Pierre and Saint-Paul.

Completed in 1608, this church is immense. Its central nave is covered by a wooden vault in the shape of an upturned ship's hull, suggesting that it was originally built by ship carpenters.

The floor of the church is covered with numerous funeral slabs dating back to the 17th century, under which lie former governors, soldiers or wealthy merchants of the past.

 

The church, memorial of New France

Brouage Church is still a place of worship today, but it is also the Memorial of the origins of New France. An exhibition entitled "Il était une foi... en Nouvelle-France" (There was a faith... in New France) traces the establishment of the first settlements and the first attempts to evangelize this then little-known territory.

Nine stained glass windows bear witness to the special bonds of friendship between France and Canada. In fact, by founding Québec City in 1608, the first permanent French settlement in the St. Lawrence Valley, Samuel Champlain, a native of Brouage, anchored the French presence in North America under the name New France.

Six of these nine stained glass windows are the work of artist Nicolas Sollogoub.

Another exhibition space is the "Halle aux Vivres", where the history of Brouage is revisited.

Brouage is today a member of the "Most Beautiful Villages of France".

 

 

 

Brouage reception office

Place Forte de Brouage
2, Hospital Street,

17320 Yesterday's Jam

Tel: 05 46 85 19 16

http://brouage-tourisme.fr/

 

Translated with www.DeepL.com/Translator

(free version)

 


To go further....

Brouage. Ville Forte du Xvie et du Xviie Siecles

Certains sites semblent faits pour la réalisation de destins grandioses : cela tient sans doute à leur configuration dans l'espace, mais aussi à la qualité des hommes qui les habitent, qui les modèlent et les administrent. Ainsi en fut-il de Brouage, qui ne fut sans doute pas le Portus Santonum de l'Antiquité (les avis divergent à ce sujet), mais pour le moins un lieu de mouillage, car dès le VIIe siècle on exploitait les salines dans la région et aux VIIIe et IXe siècles on exportait de grandes quantités de sel. C'est ainsi que le village, constitué autour de la tour de Broue (XIe siècle, édifiée à l'emplacement du Promontorium Santonum), devint un port de sel et sur ses quais « on entendait toutes les langues d'Europe ». Par la suite, sa vocation militaire s'affirma aussi et le bourg devint une cité fortifiée, grâce à Jacques de Pons (Jacopolis) en 1550 et à Charles IX en 1565. Plusieurs fois assiégée pendant les guerres de Religion (1562, 1570, 1577), la ville de Brouage se développa encore quand Richelieu en fut le gouverneur (1630).
Cet avènement politique, militaire et commercial se maintint pendant une bonne partie du XVIIe siècle, puis la localité connut un déclin progressif, Colbert choisissant Rochefort pour en faire un nouveau port militaire, Brouage s'ensablant, les marais salants disparaissant et la forteresse perdant son intérêt stratégique. Pourtant, en 1659, la ville accueillit une visiteuse célèbre, Marie Mancini, l'une des nièces de Mazarin, qui aimait « de toute l'ardeur d'un premier amour le jeune roi (Louis XIV)... © Micberth
Brouage : Histoire, visite

La citadelle de Brouage Mémoire du Poitou-Charentes

Pour parvenir à la citadelle de Brouage, il faut emprunter une petite route sinueuse à travers une vaste plaine marécageuse. Brouage était un port désormais orphelin de l'océan. La nature a progressivement comblé cette zone. Il est vrai qu'il est difficile d'imaginer aujourd'hui ce bastion baigné par les eaux. Brouage était un port par lequel transitèrent des milliers de tonnes de sel produit dans les environs. Et les navires hollandais, anglais, scandinaves venaient charger ce qui était alors surnommé l'or blanc. La gabelle, cet impôt sur le sel, rapportait beaucoup d'argent au royaume. Port de commerce, Brouage fut également une citadelle militaire. Lors du dernier blocus de La Rochelle, ordonné par Richelieu, ce dernier se servit de Brouage comme base stratégique. L'Aunis et la Saintonge étaient des territoires huguenots. Dans cet opuscule, vous trouverez une visite guidée pour découvrir tous les vestiges qui nous sont parvenus.
Petite Histoire de Brouage

Initialement publié en 1948, voici une rapide mais complète vision des grandeurs et décadences de Brouage, entre Marennes et Rochefort, en Saintonge (Charente-Maritime). Le modeste, puis florissant, port qui exporte le sel des salines saintongeaises vers l Europe entière, devient une place militaire convoitée par Catholiques et Protestants durant les Guerres de Religion. Champlain, le fondateur du Canada français va y naître vers 1570... Définitivement devenue catholique, Brouage est honnie par sa voisine rochelaise protestante qui y voit une concurrence et un danger. Le Cardinal de Richelieu s approprie la place et les riches revenus du sel : il en fait la forteresse que l on connaît encore. Le cardinal de Mazarin y prendra la relève avec ses fameuses nièces... Mais le port périclite irrémédiablement au XVIIe siècle, supplanté par Rochefort. La Révolution le transformera en prison annexe des tristement fameux « pontons »... Nous reste un splendide ensemble d architecture militaire dont il est passionnant de découvrir l histoire avec ce petit ouvrage.

Also to be seen in the department

La Cavalcade de la Rochelle

The cavalcade of La Rochelle, Summer Carnival

placeLa Rochelle – Charente-maritime 
label Festivities & festivals, brotherhoods Religious, mystical & pagan cults  

The Museum of the Treasures of Talmont and Fishing

placeTalmont-sur-Gironde - Charente-Maritime 
label Museums & Collections  
Le Château de Crazannes

The Castle of Crazannes, Chateau du Chat Botté

placeCrazannes – Charente-maritime 
label Castles & Monuments  
Le Musée napoléonien

The Napoleonic Museum, in memory of the Emperor

placeL'Ile d'Aix - Charente Maritime 
label Museums & Collections  

Discover the regions of the Great South