Beaucaire, ville d’Art et d’Histoire

Depuis décembre 2001, la ville de Beaucaire est classée « ville d’Art et d’Histoire ». 

Il faut dire qu’elle mérite ces deux qualificatifs.

Connue sous le nom d’ « Urgenum » , Beaucaire fut fondée au VIIe siècle avant J.C..

Au Moyen-Âge, elle subit les invasions des Burgondes, des Goths et des Sarrazins. A cette époque, se construit le premier rempart et le château est agrandi.

Malgré la Guerre de Cent ans et les Guerres de religion, la cité s’embellit et sa population ne cesse de croître

Sous la Révolution, ce sont les plus beaux hôtels particuliers font l’Hôtel de Clausonnette et l’Hôtel de ville qui voient le jour.

 

Le patrimoine de Beaucaire

Tout d’abord, il faut s’attarder dans le centre historique et notamment visiter l’église Saint-Paul, l’Hôtel de ville, la collégiale Notre-Dame des Pommiers et les superbes demeures.

Beaucaire vaut également le détour par ses splendides Hôtels particuliers et de belles demeures et leur cour intérieure, l’Hôtel de Boschet dit de la Préfecture, l’Hôtel de Clausonnette, déjà cité, l’Hôtel Domergue, ceux de Fermineau, de Linage, de Margallier, de Roys de Lédignan, Dulong…  Il faut prendre son temps, flâner pour en profiter…

On ne saurait quitter Beaucaire sans visiter son Château médiéval qui fut, au départ, la résidence des Comtes de Toulouse, seigneurs de Beaucaire et du Languedoc.

Malgré de nombreux assauts comme le siège de 1216, lors de la Croisade albigeoise, la forteresse conserve encore de beaux vestiges.

Installée au cœur d'une demeure d'exception du XVe siècle, la Maison du Tourisme et du Patrimoine vous propose une immersion dans l'histoire et l'évolution de la Ville de Beaucaire à travers une exposition permanente, mêlant films, maquettes, espace senteurs...

Il faut également visiter le Mas des Tourelles, authentique cave gallo-romaine, où l’on élabore trois vins selon des recettes d’origine…

Sans oublier le Musée d’Histoire et d’Archéologie Auguste Jacquet qui permet de découvrir le riche passé historique de Beaucaire, le collège des Doctrinaires et la Chapelle Notre-Dame de Vie.

Le Vieux Mas, à mi-chemin entre le musée et les parc d’attraction offre l’opportunité de se retrouver au XIXe siècle.

Enfin, il faut visiter l’abbaye troglodytique de Saint-Roman, unique en Europe occidentale.

 

 

Office du Tourisme de Beaucaire

8, rue Victor-Hugo,

30300 Beaucaire

Tél. : 04 66 59 26 57 

http://www.provence-camargue-tourisme.com/

 

 


Pour aller plus loin...

Beaucaire

BEAUCAIRE CARREFOUR DE L HISTOIRE

Petite agglomération rhodanienne blottie entre fleuve et colline, Beaucaire, cité médiévale, a légué un impressionnant patrimoine intellectuel et architectural. Dès l'Antiquité, elle fut, de par sa géographie et son histoire, un carrefour important dans la diffusion des idées comme des produits manufacturés. De l'industrie de la céramique, qui propagea ses productions dans l'arc méditerranéen, jusqu'à la célèbre foire qui s'y tenait annuellement, plusieurs articles rassemblés ici par la Société d'Histoire et d'Archéologie de Beaucaire mettent en évidence l'influence capitale de cette ville. Aujourd'hui, Beaucaire, ville aux fêtes estivales et traditions taurines renommées, connaît un renouveau historiographique grâce aux textes éclairants de cette société savante qui, depuis des années, veille à la transmission et à la préservation de ce riche passé. Beaucaire, carrefour de l'histoire parvient incontestablement à valoriser le patrimoine historique de cette agglomération qui, en 2001, obtint le titre de " ville d'art et d'histoire ".
Beaucaire, terre d'Argence

hotographe professionnel naturaliste et historien de la photographie depuis plusieurs décennies, Jean-Paul a également enseigné son art dans une grande école parisienne et pendant 8 ans, dans un collège de la Drôme, agréé par l’académie de Grenoble. Il est également l’auteur de 5 ouvrages sur les appareils photographiques et de 2 autres livres sur la photographie de la flore en général et des orchidées sauvages en Languedoc, en particulier. Brigitte, quant à elle, a tout appris de son époux. Avec un professeur à sa disposition en permanence, elle a rapidement réalisé des progrès considérables. Elle s’est plus spécialement orientée vers les paysages et les vieilles pierres ; c’est dire qu’au sein des villages du Gard, elle s’est rapidement trouvée dans son élément de prédilection pour laisser s’exprimer tout son talent. Enfin, depuis trois ans maintenant, Brigitte et Jean-Paul se sont penchés sur la beauté des villages de leur Région d’adoption. Ainsi, ont-ils déjà publié avec succès, 3 nouveaux ouvrages : un livre sur les 32 villages du Pays d’Uzès et un deuxième livre sur le petit patrimoine de ces mêmes villages. À la suite, un troisième livre sur les 17 villages du Pays du Pont du Gard avant de continuer avec celui-ci, sur le Pays de Beaucaire – Terre d’Argence qui constitue avec ses 5 communes, la zone extrême est du département du Gard.

À voir également dans le département

Le salaire de la peur d'Henri-Georges Clouzot

placeAnduze – Gard 
label Films : lieux de tournage  

Le vélo rail des Cévennes

placeThoiras, Guénérargues – Gard 
label Gare, train, bateau, avion...  

Royal Canin, entreprise gardoise, a 50 ans

placeAimargues – Gard 
label Made in Grand Sud  
Musée du Scribe

Le Musée du Scribe

placeSaint-Christol-lès-Alès - Gard 
label Musées & Collections  

Découvrez les régions du Grand Sud