Saint-Pons de Thomières, cité double et cité du marbre

Du Musée à la Cathédrale, ses rues bordées d'anciennes échoppes et de linteaux décorés vous invitent, le temps d'une visite à remonter le temps.

Le marbre extrait des carrières locales se retrouve dans toutes les étapes de développement de la ville.

 

Un peu d'Histoire...

Le village de Thomières naquit lorsque, dès le deuxième millénaire avant Jésus-Christ, des hommes s’installèrent dans la vallée, sur la rive droite du Jaur.
Puis très tôt, le Pays de Thomières fut le théâtre d’une prestigieuse histoire, autour de l’abbaye, fondée en 936 par Raymond Pons, comte de Toulouse.
Une nouvelle cité s'établit autour de cette abbaye : Saint-Pons, la Ville Mage qui se distinguera de Thomières, la Ville Moindre, le Jaur séparant les deux cités qui communiquent par plusieurs ponts.
Les deux cités, entourées de fortifications avec des tours de garde permettront à Saint-Pons de connaître de grands moments, grâce notamment à ses proportions majestueuses, la qualité de son architecture et à la grandeur de sa cathédrale.
Hélas, en 1567 l'intrusion des Huguenots mettra la ville à feu et à sang avant qu’au XVIIème siècle, la Ville Mage et la Ville Moindre ne fassent plus qu'une en se regroupant sous le nom de Saint-Pons de Thomières.
Cette fusion permettra à la ville d'atteindre son plus grand rayonnement grâce à son rôle commercial et au dynamisme de ses drapiers.
La ville présente un grand intérêt touristique, avec sa cathédrale du 11e au 18e siècles, dotée d'orgues anciennes, classée Monument Historique qui abrite iun chœur de marbre baroque, des stalles en noyer sculpté. Elle est la plus grande cathédrale romane d'Occitanie. Autres richesses patrimoniales, la Maison du gouverneur, une tour du 16e siècle et des portes de ville, une chapelle du 14e siècle, de vieilles maisons des 16e et 17e siècles, un musée de préhistoire régionale.

 

La Source du Jaur et sa légende

Lors de votre visite, ne pas oublier la Source du Jaur, considérée comme un lieu sacré. 

Une légende affirme même que la source est un monstre pétrifié par les dieux.
« Dans des temps très lointains, quand les divinités courtisaient jalousement les filles des hommes, un monstre mi-dragon mi-serpent, happait les gens sur son passage au moyen de sa langue démesurée. C'est alors qu'un couple divin pris la défense des hommes. Divanona et Divanogétimar jetèrent un sort à l'horrible animal. Il fut ainsi pétrifié. De nos jours, la gueule de l'animal et sa langue sont toujours visibles à Saint-Pons de Thomières, sous forme de la cavité rocheuse et de la nappe d'eau ».


Aujourd'hui, Saint-Pons de Thomières abrite le siège du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc, fondé en 1973, et qui regroupe toutes les montagnes environnantes appartenant à une Occitanie fortement marquée par les troubadours et les Cathares.

   

       

Office de Tourisme du Pays Saint-Ponais 

Place du Foirail
34220 Saint Pons de Thomières

Tél. : 04 67 97 06 65
http://www.saint-pons-tourisme.com/

 

À voir également dans le département

Boby Lapointe sur l'autoroute

placeBéziers – Hérault 
label Gens d'ici  
Jean Pomaredès

Mais où est donc le Trésor de Pomarèdes, la canaille de Caux ?

placePézenas – Hérault 
label Légendes, histoires & Trésors Etonnant... non ?  
Juliette Gréco

Juliette Gréco la montpelliéraine

placeMontpellier – Hérault 
label Gens d'ici  
La grotte de Cazouls-les-Béziers

Les « grottes de Lourdes » de l’Hérault

placeBéziers – Cazouls- les-Béziers – Hérault 
label Cultes religieux, mystiques & païens  

Découvrez les régions du Grand Sud