logo Grand Sud Insolite

Découvrir le Grand Sud
en empruntant les chemins de traverse,
hors des sentiers battus !
Insolite, oublié, bizarre, mystérieux, original, curieux, pittoresque, méconnu, merveilleux...


Vous êtes ici : Accueil / Régions / Occitanie / 31-Haute-Garonne / Toulouse, cité des violettes / imprimer l'article
Toulouse - Haute-Garonne

Toulouse, cité des violettes

Depuis 1850 environ, maraîchers et horticulteurs ont produit une variété de violette bien particulière pour en faire des bouquets, des bonbons cristallisés, et du parfum.
La Violette de Toulouse est unique ; elle possède une double rangée de pétales (jusqu’à quarante pétales), elle ne fait pas de graines, pour lui permettre de se reproduire, il faut la bouturer à partir de stolons (ramifications).
Elle est de couleur parme, au cœur blanc, elle sent très bon et elle fleurit uniquement en hiver (de Novembre à Mars).
Son origine est encore inconnue mais il semblerait qu’elle vienne d’Italie.
Elle a été cultivée en pleine terre par 600 familles pour être vendue par millier en bouquets ronds dans le monde entier, ce qui identifiera Toulouse à la  Cité des Violettes.
La concurrence d’autres fleurs, le gel de l’hiver 1956, l’urbanisation et la dégénérescence du plant vont entraîner sa quasi disparition dans les années 1970.
Des scientifiques vont améliorer cette variété, puis ils vont la multiplier en éprouvette par le procédé in-vitro dans les années 1990, et vont préconiser la culture hors sol, dans des pots.
Aujourd’hui moins de 10 producteurs cultivent cette variété de Violette ; associations et comité technique et scientifique se mobilisent pour sa relance.
Elle est surtout commercialisée en temps que plante vivace pour massifs ou jardinières.
La Violette de Toulouse se plaît à l’ombre, dans une terre légère.
Il faut l’arroser au moins une fois par semaine.
Il est conseillé de lui donner de l’engrais pour plantes fleuries 2 à 3 fois par an. Vous devez tailler son feuillage aux premières chaleurs (Juin).
Ainsi, elle donnera une meilleure floraison l’hiver suivant.
Elle résiste au froid jusqu’à –5°C et peut aussi se planter hors de notre région.
La Violette et particulièrement celle de Toulouse, est reconnue pour avoir des vertus médicinales ; elle libère les voies respiratoires et calme la toux.
Il existe des infusions à la Violette
Hélène Vié est passionnée par cette fleur et sa couleur.
Elle a la volonté de moderniser l‘image de la Violette et de relancer sa production.
Depuis 1993, c’est dans son Atelier de Création le Jardin d’Elen, situé à Toulouse, qu’elle imagine et distribue une large gamme de produits dérivés.
Et depuis 2000, elle propose de découvrir la péniche Maison de la Violette qui est amarrée sur le Canal du Midi, près de la Gare de Toulouse.
Le Jardin d’Elen propose :
- une gamme pour le bain : savon, eau de parfum, gel douche, lait corporel.
- une gamme de parfum d’ambiance pour la Maison: encens, bougies, sachets parfumés pour l’armoire et la voiture…
- du linge brodé ; tapis de bain et serviettes éponges, napperons
- et une large gamme gourmande: véritables violettes cristallisées, bonbons, sucettes, thé, miel, confitures, sucre, liqueur, sirop, moutarde, vinaigre, infusions, arôme et coffrets gourmands.
Vous pouvez bien sûr cuisiner avec les créations du Jardin d’Elen : foie gras accompagné du confit de pétales de violettes, crêpes et gâteaux à la violette…

La Maison de la Violette
La péniche
Hélène Vié
Face Gare Matabiau
31000 Toulouse
www.lamaisondelaviolette.fr/ 

Nos partenaires :

Objectif Aquitaine : magazine régional d'informations Tlse - Cadeaux, tee-shirts, accessoires et carterie aux couleurs de Toulouse Les montres Lip, des modèles d'exception ! Sortir avec l'habitant et découvrir de nouvelles activités