En souvenir d'un grand artiste

Léo Ferré, né à Monaco, n'est pas un enfant du Lot, mais il y a laissé son empreinte et un collège porte son nom. 
Chaque année, un festival lui rend hommage comme l’explique son directeur artistique, Christian Martinon s'en explique : «  Léo Ferré fait partie de l'histoire de Gourdon. Il a vécu au château de Saint-Clair durant cinq ans. Toute cette période Gourdonnaise est une étape artistiquement importante dans la vie de l'artiste. Il y a eu des créations inspirées par la Bouriane. C'est à cette période qu'il a travaillé sur les textes de Baudelaire. Ce personnage poétique et emblématique ne pouvait que nous toucher à l'association des Amis de la Butte, organisateurs du festival ». 
Léo Ferré a vécu à Gourdon de 1963 à 1968 avec sa compagne Madeleine. 
La famille vivait à Saint-Claire, au château de Pech-Rigal, ou Perdrigal.
Léo Ferré avait découvert, et aimé, le Lot en allant chanter au casino de Saint
Céré, il avait occupé une aile de son château en ruine.
En partie réhabilité, il avait fondé une société d'édition et une imprimerie, où il avait édité, avec Madeleine, « Les Mémoires d'un magnétophone ».
Son château était devenu une « Arche de Noé », avec nombre d'animaux, moutons, chats, chiens, le veau Artur, le cochon Baba et le célèbre chimpanzé Pépé.
La mort « criminelle » de Pépé, le 7 avril 1968, fut un drame dans sa vie.
Léo Ferré en a quitté Gourdon, mais Gourdon ne l'a pas oublié.

www.tourisme-gourdon.com
www.leoferrefestival.jimdo.com

 

À voir également dans le département

La chance de Montcuq

placeMontcuq - Lot  
label Etonnant... non ?  
Le train dans le tunnel

Les Grottes de Lacave

placeLacave - Lot 
label Curiosités naturelles  

Georges Héreil, le patron génial

placeCahors – Lot 
label Gens d'ici  

Nos partenaires