Saignon, un village à ne pas manquer...

Le village de Saignon est situé à 500 m d'altitude, limitée au nord par le Calavon, au sud par le plateau des Claparèdes et les contreforts du Luberon et traversé par un petit torrent,  le Rimayon.

Comme figure de proue de ce charmant village, une curiosité naturelle, un rocher à quelque 30 m de haut se détache nettement et surplombe les habitations de Saignon.

Sur celui-ci demeurent les vestiges de trois châteaux à deux tours et un donjon.

 

 

Un peu d’Histoire

L’histoire de l’occupation du territoire de Saignon débute au Paléolithique moyen (-200 000 ans, -35 000 ans), de nombreux abris naturels ayant favorisé l’occupation de ce territoire.

Quelques inscriptions gallo-grecques, retrouvées en plusieurs endroits semblent indiquer la présence de Celto-Ligures et ne inscription sur une pierre de mur de l’église Sainte-Marie semble l’attester.

Dès la 1re moitié du Xe siècle Saignon apparaît dans les chartes du cartulaire de l’église d’Apt.

En 976, on n’emploie plus pour Saignon le terme de villa mais celui de castellum ou castello (château), puis au XIe siècle le mot de castrum (rempart).

Une concentration à Saignon de châteaux aux formes castrales différentes sur un espace aussi réduit à l’intérieur - semble-t-il - d’une même enceinte est un cas rare sinon exceptionnel.

 

 

De multiples trésors…

Le village offre une multitude de trésors que l’on peut admirer au détour de ses ruelles pentues, de ses places fleuries et ornées de fontaines - dont une monumentale parée de statues allégoriques à l'agriculture et l'industrie, par le sculpteur Elzéar Sollier.

Parmi ces trésors, citons l'église Notre-Dame de Pitié ou Sainte-Marie de Saignon, l’Abbaye Saint-Eusèbe, le moulin à huile, l'évêché, le beffroi, le lavoir à trois bassins, es fontaines et les vestiges des châteaux, les remparts…

Signalons, au titre du petit patrimoine, la Table d'orientation, la porte des remparts, la maison proche de la Chapelle, la volée de marches…

Le premier document sur l’abbaye Saint-Eusèbe date de 1004 (acte de fondation ou de restauration). Elle a été fondée par Saint-Martian. Le Pape Urbain II consacre le 5 août 1096 l’église nouvellement reconstruite. Cette abbaye a été vendue à la Révolution française et appartient aujourd'hui à des propriétaires privés.

L’église romane Notre-Dame ou Sainte-Marie de Saignon, établie hors les murs, est mentionnée en 1155 et 1158 par les papes Pascal II et Adrien IX. Plusieurs fois modifiée, elle fut un lieu de pèlerinage au Moyen Âge. Elle contient un reliquaire de la Sainte Croix. Récemment, le 5 mai 2001, deux documents relatifs à la vraie Croix ont été remis à la sacristie Ste-Anne d’Apt, l’un étant daté de 1780, l’autre de 1878.

D'importants remparts subsistent côté nord, dont il est toutefois difficile d’en connaître exactement le périmètre et d’apprécier correctement l’évolution du village au cours du Moyen Âge.

Par beau temps, du Rocher de Bellevue de Saignon, vous pouvez apercevoir le Jardin des Doms d'Avignon, suivre la Durance jusqu'à Caumont et bien sûr admirer le Mont Ventoux.

Un autre trésor  à visiter, le Potager d'un Curieux, où un amoureux de la biodiversité y cultive quelques étranges légumes quelque peu oubliés.

 

 


Mairie de Saignon
place de l'église,

84400 Saignon
Tél : 04 90 74 16 30 


mairie@saignon.fr

 

 

 

 

À voir également dans le département

Le Trouvère

Les Chorégies d'Orange, le plus ancien festival français

placeOrange - Vaucluse 
label Records : Les + et les -  

Un village de pierres

placeVillage Les Bories - Vaucluse 
label Etonnant... non ?  

Caderousse, l’île verte cernée d'une digue imposante

placeCaderousse – Vaucluse 
label Bastides, Villes & villages  
Pierre Salinger et JF Kennedy

La Fondation Pierre Salinger, ami des Kennedy

placeLe Thor – Vaucluse 
label Musées & Collections  

Nos partenaires