La légende du Chabichou

On le sait, « il n’est de Chabichou que du Poitou ! ».

Elaboré exclusivement à partir de pur lait de chèvres de races Alpine, Saanen, Poitevine et de leurs croisements, le Chabichou du Poitou a la forme spécifique d’un petit tronc de cône, dit « bonde » par analogie avec la pièce de bois obturant autrefois les barriques.

Il est toujours fabriqué selon les méthodes traditionnelles et bénéficie de l’Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1990 et de l’Appellation d’Origine Protégée depuis 1996.

 

Mais connaît-on la légende du Chabichou… ou son Histoire ?

Cette légende, est souvent répétée en Poitou. « En l'an 732, Abd al–Rahman ibn Abd Allah Al-Rhafiqi, gouverneur d’Andalousie se trouve à l’étroit dans sa province. A la tête de ses Sarrazins, il envahit le Sud–Ouest de la France pour arriver jusqu’aux portes de Poitiers où il  se heurte aux troupes de Charles Martel.

Définitivement battu lors de la bataille de Poitiers, son armée s’éparpille dans la nature et s’installe avec familles, bagages et troupeaux de chèvres, ou plus précisément de « Chebli »s, nom arabe de l'animal.

Sur ce terroir, les chèvres s'adaptent sans problème et produisent du lait en quantité. De ce lait, naît un jour le fromage de « Chebli », dénommé progressivement Chabichou.

Sa renommée se propage dans toute la région, et Charles de Clerge écrit, en 1782 : « Nous voulons parler des excellents fromages qui, connus du populaire sous le nom de Chabichou, jouissent d'une réputation justement méritée ».

Cette légende semblait confortée quand en 1996, la Commanderie du « Gouste Chèvre de France », confrérie établie à Saint-Maixent (Deux-Sèvres) et créée en 1972 pour promouvoir le fromage de chèvre de qualité, a aidé le Syndicat de défense du Chabichou du Poitou, et qu’une section Chabichou du Poitou fut alors créée.

À cette occasion fut dessinée une médaille qui offre au milieu un chabichou avec à sa droite une tête de chèvre, à gauche le croissant turc, et tout autour la devise « Il n'est de chabichou que du Poitou »

Au dessous, figurent deux dates : 732 et 1990, le site officiel de la Commanderie (http://www.confreries.com/chevre.html) expliquant que de ces dates, la seconde est celle de l'attribution officielle de l'appellation d'origine contrôlée (AOC),  alors que la première fait l’objet du commentaire suivant : « Charles Martel bat les Sarrazins à Poitiers. C'est l'introduction des chèvres dans la région et l'origine du chabichou. »

 

Controverse

Pourtant, cette légende ne fait pas l’unanimité. «  Les Grecs et les Romains connaissaient évidemment la chèvre domestique, qui n’a donc pu être introduite en Europe par les arabes au VIIIe siècle de notre ère ! Quant à l’arrivée de la chèvre en France à la suite de ces mêmes arabes, c’est une idée tout aussi risible, puisque la chèvre domestique était déjà consommée en Poitou au Néolithique ancien, c’est-à-dire en plein dans le VIe millénaire avant J.-C. (Joussaume & al., 1998 : 48) ».

 

Le débat n’est pas fini…

 

À voir également dans le département

Porte Art nouveau

7 portes très étonnantes en Deux-Sèvres

placeDeux – Sèvres 
label Etonnant... non ?  
La Tour du Prince de Galles

Thouars, ville d’Art et d’Histoire

placeThouars – Deux-Sèvres 
label Bastides, Villes & villages  

La bière Casse Cou

placeNiort – Deux-Sèvres 
label Gastronomie [à boire]  

Le Parc ornithologique « Les Oiseaux du Marais poitevin »

placeSaint-Hilaire-la-Palud – Deux-Sèvres 
label Z'animaux  

Nos partenaires