Le Château de Saint-Germain, une sacrée histoire

Situé au sud-ouest de Gaugeac, sur le coteau qui domine le débouché d’un vallon de la vallée du Dropt, le château de Saint-Germain faisait, à l’époque, office de sentinelle pour la forteresse de Biron. 
Aujourd’hui, les façades et toitures du château et des communs sont inscrits à l'inventaire des Monuments Historiques (28 décembre 1984).
Les cheminées du premier étage (salles Ouest et Est du bâtiment Sud et tour Sud-Est) sont classés Monuments Historiques (28 décembre 1984).
Petite histoire 
Au temps de Saint Louis, le Seigneur de Saint Germain était le plus ancien vassal du puissant Seigneur de Biron et pris part avec Guillaume de Biron, à la première croisade en 1124.
Le Seigneur de Saint-Germain avait en outre le privilège de tenir la bride du cheval de la Dame de Biron quand elle faisait sa première entrée dans la cour du château.
Lorsqu’il regagnait son manoir, il recevait en souvenir le cheval, le harnais et la robe même que portait la Dame de Biron le jour de la cérémonie.
En 1310, Hugues de Saint Germain tua sa sœur d’un coup de dague. Aimeric de Biron, ayant voulu l’en réprimander, Hugues lui répliqua avec insolence.
A Molières, Hugues fut vaincu et tué dans le combat du « jugement de Dieu ». Comme il était coupable d’un crime capital, ses biens furent confisqués au profit du duc de Guyenne.
C’est vraisemblablement au 17ème siècle que le château a subi sa première « modification » architecturale. Les deux tours furent découronnées.
Le Seigneur de Biron dit-on fit découronner ces tours à coups de canon, le châtelain de l’époque s’étant vanté de voir, de leurs lucarnes hautes, le Seigneur suzerain dans sa salle à manger et sa femme dans sa chambre à coucher.
Dans l’une des tours construite tardivement se trouve la chapelle dans laquelle a eu lieu le mariage du fils du philosophe Maine de Biran au début du 19ème siècle.
De nombreux films de cape et d’épée ont mis à profit le décor de Saint Germain pour y tourner des scènes d’action et en  particulier une séquence de «La fille de d’Artagnan » avec Philippe Noiret et Sophie Marceau.
Chaque année, dans le cadre du festival de l’Eté musical en Bergerac  se déroule un concert sur le site.

Le château est ouvert au public  en été, de 10h à 19h.
Les visites sont gratuites. Sur rdv pour l’intérieur.

Château de Saint-Germain
Monpazier
Tél. : 05 53 63 15 88

À voir également dans le département

L'allée des charmes

Eyrignac et ses Jardins, merveilles de l'art toplaire

placeSalignac- Eyvigues - Dordogne 
label Parcs de loisirs et Parcs animaliers  

Le Château de Saint-Germain, une sacrée histoire

placeMonpazier - Dordogne 
label Châteaux & Monuments  
Le Château de Sauvebœuf

Le château de Sauvebœuf

placeAubas - Dordogne 
label Châteaux & Monuments  

Le Musée d’Anthropologie du Tabac, unique en Europe

placeBergerac - Dordogne  
label Musées & Collections  

Nos partenaires