Le studio Condorcet, un studio haut de gamme et mythique

Il était une fois, dans les années 70, un tube énorme, « La maladie d'amour » de Michel Sardou. Cette chanson a été enregistrée à Toulouse au Studio Condorcet.

Secret de fabrication, ce sont les toilettes du studio qui ont servi de chambre d'écho, de chambre de réverbération et qui ont donné ce son « made in Toulouse ».

En 1971, Jacques Cardona, qui a 25 ans,  crée le studio Condorcet, rue Condorcet à Toulouse,  avec Roger Loubet, le chef d'orchestre de Michel Sardou, les frères Jean-Michel et François Porterie. Condorcet devient un célèbre studio pour la qualité de son acoustique et son « son  à la californienne ».

Jacques Cardona, disparu en 2008, sera aussi auteur-compositeur-interprète et producteur de musique.

Cardona compose et enregistre beaucoup : Claude François, Dick Rivers, Antoine, Hugues Aufray, Mike Shannon, Lara Fabian, Mike Brant, Michel Sardou, Daniel Balavoine. Tous se précipitent à Toulouse pour enregistrer.  Jacques Cardona  coréalise l'album « Cadillac » de Johnny Hallyday avec Étienne Roda-Gil. 

Et puis il sera, aussi, le producteur d'un orchestre de bal, « Les Goldfingers » qui deviendront « Gold » avec une série impressionnante de tubes : « Capitaine abandonné », « Plus près des étoiles », « Ville de lumière » et beaucoup d'autres…

Véritable touche-à-tout de génie, Cardona  sera aussi  dans des productions tels Goldorak,  Ulysse 31  ou l'Inspecteur Gadget.

« La Maladie d'amour » a été enregistrée au premier studio  Studio Condorcet qui « à l'époque était dans un garage » se souvient Michel Sardou. Ce premier studio était au 36 de la Rue Condorcet. 

L'ancien studio-garage est devenu un immeuble. 

Au milieu des années 70 le studio migre Avenue de Lyon, à deux pas de la Gare Matabiau. 

Le studio a été repris en 2007 par Olivier Cussac, et s'y retrouvent des professionnels de tout horizon (free-jazz, électro, pop, rock garage, classique…)

Le directeur, musicien accompli, y compose des musiques de films d’animation à succès comme la série « Les As de la Jungle », (de la société de production et studio d’animation TAT productions) vendue quasiment dans 200 pays dans le monde.

 

À voir également dans le département

Punch au Muséum

placeToulouse - Haute-Garonne 
label Z'animaux  
Le Minotaure, place du Capitole

« La Machine », où quand les grosses bêtes envahissent la Ville Rose

placeToulouse - Haute Garonne
 
label Etonnant... non ?  
Terra Maïre

Terra Maïre... et la démone devint ange

placeToulouse – Haute-Garonne 
label Gens d'ici  

Green Gen Technologies : la bouteille de l'avenir

placeToulouse - Haute Garonne 
label Etonnant... non ?  

Découvrez les régions du Grand Sud