Confitures et chocolat, tout est bon chez Francis Miot

Chez Francis Miot, la gastronomie est une affaire de famille. Son père Albert a suivi un apprentissage de confiseur chocolatier dans la très réputée maison Baudon à deux pas du château de Pau.

Ses grands-parents paternels tenaient un restaurant au cœur de la vieille ville, et du côté maternel, sa grand-mère Marie tenait une épicerie et lui donne le goût des confitures. Elle est cuisinière de la bourgeoisie paloise et officie dans les « grands extras » chez Louis Barthou, le baron Séguier, sir Lawrence, le baron Rothschild ou Miss Hutton, fer de lance de la « jet set » béarnaise.
Quant à François son grand-père, comme maître d'hôtel, il dirigeait les brigades des différents services.
Né à Pau en 1948, Francis Miot est un passionné autodidacte de la confiture et de la confiserie.
Dès l'âge de 20 ans, il est appelé à travailler auprès des grands chefs du sud-ouest avec qui il tisse des liens d'amitié et obtient en 1985 le Grand Prix du jury du village gourmand de Toulouse et la Casserole d'Or du Salon des Métiers de Bouche.

Collant à l'actualité et à la mode il décline de nouvelles créations avec la confiture du Vert Galant aux vertus aphrodisiaques, la confiture des Oursons, de sorcières, confitures de bisous et de cœur d'amour, mystère du chef ou confiture de Curé.

En 1987, première consécration avec le titre du Meilleur Confiturier de France, suivi de 3 titres de Champion du Monde. Classé hors-concours, il se lance dans le chocolat et la confiserie. Aujourd'hui, Francis Miot est le confiseur-confiturier le plus titré au monde.
Présenté par les médias comme le « Pape » de la confiture, plus de 30 rois et chefs d'Etats ont savouré ses confitures, de la Princesse Lady Di à François Mitterrand ou Jacques Chirac.

Chic et polisson…
Parmi les spécialités de Francis Miot : les Coucougnettes du Vert Galant, les Tétons de Margot, les Galipettes, le chocolat Kama-Cao, les Golos-Golos, Cul Cul la praline, ou autres « Couilles du Pape » confites ou en confiture, et récemment les petites Gâteriz, … 

Avec plus de 5000 points de ventes, ses délices sont présents dans les plus beaux palaces du monde de Dubaï, Chine, Russie, Japon, Etats Unis, et de la plupart des pays européens.
Jean Miot est décédé le 20 novembre 2015.  

www.francis-miot.com

À voir également dans le département

Le Festival « Biarritz Années Folles » met les Russes à l’honneur

placeBiarritz – Pyrénées-atlantiques 
label Fêtes & festivals, confréries  
Emmanuel Poirmeur

Le vin sous la mer

placeSaint-Jean-de-Luz - Pyrénées-Atlantiques  
label Etonnant... non ?  
Pierres tombales

Le Cimetière israélite de la Bastide-Clairence

placeLa Bastide-Clairence - Pyrénées-Atlantiques 
label Cultes religieux, mystiques & païens  

Le Musée Jeanne d’Albret, histoire du protestantisme béarnais

placeOrthez – Pyrénées-atlantiques 
label Musées & Collections  

Nos partenaires