Le Bossu

André Hunebelle a tourné « Le Bossu », en 1959,  en studio à Paris et en partie à Céret.
Au départ, « Le Bossu », est un roman feuilleton de cape et d'épée, écrit par Paul Féval « Père », publié en 1858.
L'action, en six parties et soixante-deux chapitres, se déroule en deux temps bien distincts, en 1699 et 1717, principalement en France, et notamment à Paris.
Ces aventures, d'abord parues en feuilleton dans le journal « Le siècle », ont tout de suite trouvé leur public. Le roman a donné lieu à l'écriture d'une suite, « Le fils de Lagardère » écrite par Paul Féval « Fils ». 

Le film marque la première collaboration d'André Hunebelle et Jean Marais.
Une séquence du fim a été tournée au Pont du Diable de Céret. Il s’agit de la scène des trois spadassins envoyés en Espagne pour tuer Lagardère et la fille du duc de Nevers.
Le pont, classé monument historique depuis 1840 a été peint, notamment, par Cézanne (voir rubrique « légende, histoires, trésors » et « édifices remarquables ».
D'autres ont été tournées, toujours dans les Pyrénées-Orientales mais à Villefranche-de-Conflent 

Le Bossu
Film d’André Hunebelle
Avec
Jean Marais : Henri de Lagardère, alias "le Bossu"
Bourvil : Passepoil
Sabine Sesselmann : Aurore de Nevers  et Isabelle de Caylus 
François Chaumette : Philippe de Gonzague
Jean Le Poulain : M. de Peyrolles
Hubert Noël : duc Philippe de Nevers
Paulette Dubost : dame Marthe

À voir également dans le département

Argelès-sur-Mer organise le premier mondial de pétanque givrée

placeArgelès-sur-Mer – Pyrénées-orientales 
label Etonnant... non ?  
Une pharmacie qui fait date

La Pharmacie Esteva, la plus ancienne pharmacie d’Europe devenue Musée

placeLlivia - Pyrénées-Orientales 
label Records : Les + et les -  

Périllos, village sans habitant

placeOpoul-Périllos – Pyrénées-Orientales 
label Etonnant... non ?  

La Porte de Cerdagne ou l'hommage à Jules Lax

placeSaillagouse - Pyrénées Orientales 
label Gens d'ici  

Nos partenaires