logo Grand Sud Insolite

Découvrir le Grand Sud
en empruntant les chemins de traverse,
hors des sentiers battus !
Insolite, oublié, bizarre, mystérieux, original, curieux, pittoresque, méconnu, merveilleux...


Vous êtes ici : Accueil / Régions / Provence Alpes Côtes d'Azur / 04-Alpes-de-Haute-Provence / La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption / imprimer l'article
Entrevaux – Alpes de Haute-Provence

La cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption

Edifiée entre 1610 et 1627, la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption d'Entrevaux est très étonnante. D’architecture gothique,  elle offre une décoration intérieure baroque.
Elle fut autrefois la cathédrale de l'évêque de Glandèves qui avait déménagé sa résidence principale à Entrevaux au début du XVIIe siècle, et devint « Cathédrale de Glandèves » de 1624 à 1790.
La cathédrale est dotée d’un clocher crénelé et de murs très épais avec de puissants contreforts.
Elle abrite de très nombreuses richesses et notamment un mobilier classé et très riche et notamment :
- l’ensemble de l’autel, du retable et du tableau représentant le baptême du Christ, du XVIIIe siècle
- l’ensemble du retable (1716) et le tableau de François Mimault représentant la Donation du rosaire (1631)
- le calice en or et la patène en argent, du début du XIXe siècle, le calice étant poinçonné d’une tête de vieillard
- les 53 stalles de noyer sculpté, du XVIIe siècle
- la chaire, ornée des bas-reliefs des quatre Évangélistes
- deux plats de quête en cuivre repoussé, et deux plats de quête en cuivre nu, tous datés du XVIe siècle.
La cathédrale abrite également quelques tableaux remarquables :
- le Vœu de Louis XIII, daté des environs de 1630
- une Assomption de François Mimault, datée de 1630
- une représentation de la Sainte-Famille, de la seconde moitié du XVIIe siècle
- une statuette de saint Jean en argent, datée de 1807
- un buste-reliquaire de saint Jean-Baptiste, en cuivre argenté, daté du XVIIIe
siècle, et qui sert aux processions du mois de Juin et d’Août.
- le buste-reliquaire de saint-Pierre, en bois doré, du XVIIIe siècle.
- la porte d’accès au clocher, en noyer, date du XVIIe ou du XVIIIe siècle.
Autres richesses les orgues, œuvres de Jean Eutache, classées,  datées de 1717 et restaurées en 1864, puis en 1948.
Elles ont été installées sur un buffet datant de 1628, rare et précieux.
Le mobilier comprend également un portrait de l’évêque de Belloy.
 

http://www.entrevaux.info/

Nos partenaires :

Objectif Aquitaine : magazine régional d'informations Tlse - Cadeaux, tee-shirts, accessoires et carterie aux couleurs de Toulouse Les montres Lip, des modèles d'exception ! Sortir avec l'habitant et découvrir de nouvelles activités