Le Musée des Beaux-Arts

Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux a été créé officiellement par l'arrêté consulaire en 1801,  suite  à la répartition des œuvres du Museum Central dans quinze grandes villes de province.
Il doit aussi sa naissance à la vocation d'un peintre, et à sa ténacité, Lacour père, qui en est le fondateur et le premier conservateur.
En 1803 une trentaine d'oeuvres scellent l'ouverture du Musée.
En 1820,  l'ensemble des œuvres prend place dans les dépendances du Palais Rohan, la Mairie de Bordeaux.
C'est essentiellement grâce à la collection Lacaze que Bordeaux figure aujourd'hui parmi les toutes premières collections publiques de peinture hollandaise de France.
À partir de 1851, la société des Amis des Arts organise chaque année une exposition accompagnée d'une loterie qui permet de réaliser de nombreux achats dont ceux de "La Grèce sur les ruines de Missolongh" et "La Chasse aux lions" de Delacroix, "Le Tintoret peignant sa fille morte" de Léon Cogniet, "Le Bain de Diane" de Corot et "Les Bords de l'Oise" de Daubigny.
L'architecte Charles Burguet se voit confier les travaux de deux nouveaux bâtiments, érigés dans un souci d'harmonisation avec le Palais Rohan.
Les travaux se terminent en 1881.
La collection s'enrichit des remarquables fonds des trois célèbres peintres bordelais de réputation mondiale : Odilon Redon, Albert Marquet et André Lhote.
Dans le cadre du Mai de Bordeaux et, à l'initiative de Jacques Chaban-Delmas, une série de grandes expositions internationales vont assurer la renommée de la Galerie des Beaux-Arts.
A l’automne 2013, Bordeaux, accueillera une exposition consacrée à la célèbre galerie Goupil qui fut une véritable école d’artistes français et étrangers, notamment italiens.
Au XIXe siècle, le marchand Adolphe Goupil  commanda des scènes de la vie quotidienne contemporaine, situées dans des intérieurs élégants et dans des jardins ombragés, mais aussi des scènes à l’antique ou du 18e siècle, des vues urbaines et des paysages animés qui devinrent rapidement populaires et appréciés des collectionneurs, des critiques et des marchands européens. Cette création alimenta un « collectionnisme » international dont les effets se prolongèrent bien après le début du 20e siècle.
 

Musée des Beaux-Arts de Bordeaux
20 Cours d'Albret,
33000 Bordeaux
Tél. : 05 56 10 20 56
http://www.musba-bordeaux.fr/
musbxa@mairie-bordeaux.fr

À voir également dans le département

Coup de foudre pour des vacances en barriques

placeSaint-Emilion - Gironde  
label Cabanes, maisons, igloos et cie  

Le sexe escamotable d’Héraklès

placeArcachon – Gironde 
label Etonnant... non ?  

Philippe Etchebest... de Bordeaux

placeBordeaux - Gironde 
label Gastronomie [à manger]  
Bruno Oliver

Bruno Oliver et Nathalie Nguyen fous du Food Truck

placeBordeaux - Gironde 
label Gastronomie [à manger]  

Nos partenaires