Le Fort de Savoie

Située entre Barcelonette et Entrevaux, Colmars-les-Alpes devint au Moyen-Age, en 1388, une ville frontière, les villages voisins d'Allos et de Barcelonnette contractant alliance avec le duché de Savoie.
Au 14e siècle, la guerre dite d'Union d'Aix, met le feu à la Provence.
La ville est alors protégée dès 1391 par une première enceinte médiévale dont il ne reste aujourd'hui que les tours carrées équipées de meurtrières à arbalète.
Plus tard, François 1er, en guerre contre Charles Quint, en améliore le système défensif (barbacanes, mâchicoulis) et donne à Colmars le titre honorifique de ville.
L'enceinte connaîtra quelques transformations vers 1691-1692
A la fin du XVIIe siècle, le système défensif de la cité est renforcé sur les
préconisations de Vauban.
Deux forts seront alors érigés, le Fort de Savoie, appelé aussi Fort Saint-Martin, en amont et exposé en première ligne à la frontière et le Fort dit de France, côté ville.
En forme de trapèze, ce fort se fond dans le paysage, épousant le relief et la topographie des lieux.
Le Fort de Savoie communiquait avec Colmars-les-Alpes par un chemin couvert.
La visite du fort permet d’apprécier notamment la tour de guet, les salles voûtées qui accueillent aujourd’hui des expositions et l’extraordinaire charpente en mélèze de la très grande salle d’armes.

Tél. : 04 92 83 41 92
www.colmars-les-alpes.fr

 

À voir également dans le département

Jean Gabin dans

L'affaire Dominici

placeLurs - Alpes de Haute Provence 
label Films : lieux de tournage  

Comme un parfum d'Europe du nord

placeAllemagne-en-Provence - Alpes de Haute-Provence 
label Etonnant... non ?  

Les Pénitents des Mées en une étonnante procession

placeLes Mées – Alpes-de-Haute-Provence 
label Archéologie et vieilles pierres  

Des Pénitents titanesques

placeLes Mées – Alpes-de-Haute-Provence 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires