Les petites disaient la vérité

Le 23 juin 1859, au lieu-dit Arnaud Guilhem, non loin de la commune commingeoise de Saint-Martory, trois petites filles entendent des pleurs et aperçoivent un enfant de quatre ans qui leur dit se nommer Marie du Ciel.
A ses côtés, deux anges l'entourent.
D'autres apparitions suivent avant que les gamines ne parlent à leurs parents et au prêtre de la paroisse.
Lors de leurs interrogatoires, leurs états d'extase sont parfois tels qu'aucune piqûre d'aiguille ne les fait réagir alors qu'en pénitence dehors et par temps de pluie, leurs vêtements demeurent secs. Les apparitions vont ainsi durer dix-huit mois.
Dix-huit mois de pressions, de vexations, et d'enquêtes de l'évêché durant lesquels les petites ne renieront jamais leurs propos.
Toutes trois deviendront religieuses.
Lors du décès du prêtre de la commune, un an plus tard, un papier écrit de sa main était retrouvé dans sa poche.
Sur celui-ci était écrit : « Les petites disent la vérité ».

Récit Patrick Caujolle

À voir également dans le département

L'Oriflamme ou le Moyen-Age revisité

placeToulouse - Haute-Garonne 
label Fêtes & festivals, confréries  

La plus vieille halle de France est à Grenade

placeGrenade-sur-Garonne - Haute-Garonne 
label Records : Les + et les -  
Muriel Robin

Les Malheurs de Sophie font leur cinéma

placeVerfeil – Haute-Garonne 
label Films : lieux de tournage  

La mode du cadenas d'amour arrive à Toulouse

placeToulouse - Haute Garonne 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires