Léo Ferré, Lotois de coeur

Léo Ferré, né à Monaco, n'est pas un enfant du Lot, mais il y a laissé son empreinte et un collège porte son nom. 
Chaque année, un festival lui rend hommage comme l’explique son directeur artistique, Christian Martinon s'en explique : «  Léo Ferré fait partie de l'histoire de Gourdon. Il a vécu au château de Saint-Clair durant cinq ans. Toute cette période Gourdonnaise est une étape artistiquement importante dans la vie de l'artiste. Il y a eu des créations inspirées par la Bouriane. C'est à cette période qu'il a travaillé sur les textes de Baudelaire. Ce personnage poétique et emblématique ne pouvait que nous toucher à l'association des Amis de la Butte, organisateurs du festival ». 
Léo Ferré a vécu à Gourdon de 1963 à 1968 avec sa compagne Madeleine. 
La famille vivait à Saint-Claire, au château de Pech-Rigal, ou Perdrigal.
Léo Ferré avait découvert, et aimé, le Lot en allant chanter au casino de Saint-Céré, il avait occupé une aile de son château en ruine.
En partie réhabilité, il avait fondé une société d'édition et une imprimerie, où il avait édité, avec Madeleine, « Les Mémoires d'un magnétophone ».
Son château était devenu une « Arche de Noé », avec nombre d'animaux, moutons, chats, chiens, le veau Artur, le cochon Baba et le célèbre chimpanzé Pépé.
La mort « criminelle » de Pépé, le 7 avril 1968, fut un drame dans sa vie.
Léo Ferré en a quitté Gourdon, mais Gourdon ne l'a pas oublié.



www.tourisme-gourdon.com
 

À voir également dans le département

La légende du Gouffre de Padirac

placePadirac – Lot 
label Légendes, histoires & Trésors  
Le train dans le tunnel

Les Grottes de Lacave

placeLacave - Lot 
label Curiosités naturelles  

Le château de Larroque-Toirac, site imprenable

placeLarroque-Toirac – Lot 
label Châteaux & Monuments  


La renaissance de l'épice la plus chère du monde, le Safran

placeCajarc - Lot 
label Gastronomie [à manger]  

Nos partenaires