Un éléphant ne meurt jamais

Avant d'arriver dans le hall d'accueil du Muséum d'Histoire naturelle de Toulouse, Punch, le pensionnaire du Cirque Pinder a connu bien des aventures. 
C'est un beau mâle que ses maîtres, les célèbres frères Pinder, avaient fait venir d’Asie pour les spectacles offerts en ce début de 20siècle aux Tarn-et-Garonnais.
Il était heureux, Maistre Punch, tout à la fois ravi de profiter du doux climat local et d’aider parfois dans leurs labours les paysans de La Ville-Dieu-du-Temple.
Un jour de novembre 1907 pourtant, après avoir dodeliné de la tête et de la trompe durant un long moment, il brisa ses lourdes chaînes, blessa son cornac et tua un cheval qui passait à proximité.
Quelques jours plus tard, un régiment arriva de Montauban et une douzaine de tireurs d’élite se virent ordonner d’effectuer la triste mais inévitable besogne.
Le 1er décembre 1907, « Maistre Punch » quittait ce monde mais entrait dans l’histoire et au Muséum d'Histoire Naturelle de Toulouse.
C'est là qu'un taxidermiste dut s'occuper des trois tonnes que pesait notre éléphant.
Récemment restauré, Punch est fidèle au poste et attend les visiteurs du Muséum.

Récit : Patrick Caujolle 

À voir également dans le département

Façade du musée. Intervention de Christoph Gossweiller, sept 2009

Le Musée d'arts et traditions populaires

placeGrisolles – Tarn-et-Garonne 
label Musées & Collections  

Paris dans son jardin

placeVaissac - Tarn-et-Garonne 
label Etonnant... non ?  

Les Bulles du Tarn-et-Garonne

placeLabastide-de-Penne – Tarn-et-Garonne 
label Cabanes, maisons, igloos et cie  

Un référendum qui laisse sans voix...

placeBalignac - Tarn-et-Garonne 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires