logo Grand Sud Insolite

Découvrir le Grand Sud
en empruntant les chemins de traverse,
hors des sentiers battus !
Insolite, oublié, bizarre, mystérieux, original, curieux, pittoresque, méconnu, merveilleux...


Vous êtes ici : Accueil / Régions / Languedoc-Roussillon / 11-Aude / Pour échapper à la fin du monde... Bugarach / imprimer l'article
Bugarach - Aude

Pour échapper à la fin du monde... Bugarach

Si l'on en croit un calendrier maya, la fin du monde est programmée pour le 21 ou le 23 décembre 2012.
Une autre traduction de ce calendrier donne la même date, mais en 2011.
Le petit village de Bugarach, dans le département de l'Aude, serait épargné par la catastrophe.
Le village est situé  à 22 kilomètres de Limoux, au pied du Pech de Bugarach qui culmine à 1230 mètres d' altitude.
Les origines du village remontent au XIIIe siècle et compte aujourd'hui 189 habitants et depuis très longtemps on nomme le pic qui domine le village : "La Montagne Sacrée".
Est-ce son passé en Pays Cathare, de la proximité de Rennes le Château et du mystère du trésor de l'Abbé Saunière, toujours est-il que cette petite région est synonyme d'ésotérisme et d''occultisme.
On dit que le Pic serait une zone d'accueil d'OVNIS.
Depuis le début des années 2000, le village est envahi de curieux et de communautés qui viennent pour découvrir ou se protéger de cette fin du monde qui se rapprocherait.
Conséquence commerciale : le prix de l' immobilier a fortement augmenté.


Ce qu'en pense le Professeur Yves Lignon

Point culminant du massif des Corbières, dans l'Aude, ce n'est pas d'aujourd'hui que le Pic de Bugarach est entouré de fantasmes et de rumeurs.
Déjà, passant par là, un peu avant 1795, pour travailler à l'élaboration du système métrique, le savant Pierre Méchain a été accusé de réveiller les démons de la montagne.
Depuis environ trente ans on évoque surtout de mystérieuses bases d'OVNIS et des forces étranges permettant de se ressourcer.
Rien n'appuie ces déclarations tout comme rien ne confirme que les avions de ligne ont pour consigne de contourner le Pic ou que celui-ci serait sous surveillance militaire étroite depuis une décision de François Mitterrand.
Et les choses ont empiré à partir de décembre 2010 lorsque de beaux parleurs se sont mis à raconter que le la fin du monde aurait lieu le 21 décembre 2012 et que grâce aux extra-terrestres seul le Bugarach serait préservé.
Cette prédiction, soit disant tirée du calendrier maya, ne peut venir que d'ignares en mathématiques, le calendrier en question étant bien plus complexe que le nôtre.
Quant à faire d'un lieu aussi magnifique le refuge d'une humanité prise de panique c'est confondre un film de Spielberg avec un livre d'astronomie. 

Il suffit de taper "Buragach" sur votre ordinateur et il arrive aussitôt des milliers d'articles
Nous avons choisi l'un des articles d'un site d'information : "Jol Press"
« Bugarach, le village épargné par l’apocalypse Perdu dans la Haute Vallée de l’Aude, le pic de Bugarach fait depuis plus d’un siècle l’objet de toutes sortes de croyances.
Ses couches géologiques inversées le doteraient de pouvoirs particuliers liés au magnétisme. Dans les années 60, à travers les écrits de Jean d’Argoun, auteur fasciné par l’ésotérisme, un nouveau mythe apparaît : le pic abriterait une base souterraine extraterrestre.
Mais, depuis plus d'un an, le pic de ce village de 200 âmes, intrigue pour une autre raison : ce serait l’unique refuge pour échapper à l’apocalypse prévue par le calendrier maya  à la fin de l’année 2012.
Certains commerçants du village y voient un filon à exploiter et l’occasion de développer l’économie locale.  
« Dans le village même, l’affluence ne se fait pas trop ressentir, mais, sur le pic, elle a plus que doublé en un an.
Nous avons installé un compteur là-haut : le nombre de marcheurs est passé de 10 000 à 20 000, » explique le maire de Bugarach, Jean-Pierre Delord.
La récente notoriété du village a entraîné un afflux de touristes qui n’hésitent pas à acheter des cartes postales du village, où figurent un ovni et une soucoupe volante, ou encore à se procurer la cuvée spéciale Bugarach « qui devrait résister à la fin du monde ».
Le marché immobilier non plus n’est pas en reste : « le prix des terrains à vendre est passé de 15 à 50 euros le mètre carré », explique Jean-Pierre Delord.
Certains habitants profitent de la notoriété du village pour essayer de faire l'affaire du siècle. »

www.bugarach.fr 

Nos partenaires :

Objectif Aquitaine : magazine régional d'informations Tlse - Cadeaux, tee-shirts, accessoires et carterie aux couleurs de Toulouse Les montres Lip, des modèles d'exception !