Le Diable est dans le Pont Valentré...

C'est le monument le plus visité du département. 
Le diable fait toujours recette.
Le pont Valentré est fortifié. 
Il était destiné à repousser  une éventuelle invasion anglaise et même Henri IV n'a pas osé s'attaquer à Cahors.
Revenons à l'édifice qui date du XIVe siècle et dont la construction durera 70 ans.
C'est là qu'intervient la légende du diable.
Le bâtisseur, désespéré, de ne jamais voir la fin des travaux acceptera de passer un pacte avec le Diable.
"Les travaux vont s'achever à condition que tu me donnes ton âme !"
Le chef du chantier accepte à condition que le Diable exécute tous ses ordres.
Une fois le chantier terminé, le constructeur demande au diable d'aller lui chercher de l'eau avec un tamis.
Evidemment le Diable ne peut exécuter l'ordre et le responsable des travaux ne donna pas son âme au diable.
Pour se venger le Malin enlève alors, régulièrement une pierre d'angle en haut de l'une des tours du pont.
Mais plus malin que le Malin, on accrocha à la pierre, régulièrement enlevée, un petite statue du Diable.
La pierre est toujours à sa place…


Pour aller plus loin...

Histoire et description du pont de Valentré à Cahors

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Le Château des Doyens, résidence de Fénelon

placeCarennac - Lot  
label Châteaux & Monuments  

L’église Saint-Pierre d’Assier, monument exceptionnel à la gloire de Galiot de Genouillac

placeAssier - Lot 
label Cultes religieux, mystiques & païens  

Cénevières, château de famille

placeCénevières – Lot 
label Châteaux & Monuments  

Le château du Roi

placeCahors – Lot 
label Edifices remarquables  

Nos partenaires