Bordeaux coquin

Nul ne le sait, aujourd'hui, si les murs de la Préfecture s'en souviennent, mais dans les années 1750 on s'y amusait bien.
C'est en 1755 que Louis-Armand de Vignerot du Plessis de Richelieu est nommé gouverneur de Guyenne.
Le Maréchal-Duc de Richelieu était l'arrière petit neveu du grand Richelieu.
Il ne tarde pas à découvrir que Bordeaux est une région viticole et le fera découvrir à ses amis qui étaient conviés aux fêtes fastueuses qu'il organisait et il convaincra, aussi, la Cour du Roi d'adopter le vin de Bordeaux.
Le Duc Maréchal, à son arrivée à Bordeaux, avait déjà une réputation qui n'était plus à faire et les nuits autour de lui n'en finissaient jamais.
La fête, raconte la chronique, était permanente et souvent frivole.
Entre deux fêtes, le Maréchal-Duc de Richelieu ne négligeait pas pour autant sa bonne ville.
C’est à lui, notamment, que l’on doit le Grand Théâtre de Bordeaux...

À voir également dans le département

Yves d'Amécourt, un maire plein d'idées

Le cochon municipal

placeSauveterre-de-Guyenne - Gironde 
label Etonnant... non ?  

Le Corps de garde de Cussac-Fort-Médoc

placeCussac-Fort-Médoc – Gironde 
label Edifices remarquables  

Le Château de Cadillac n’est plus une prison

placeCadillac - Gironde 
label Châteaux & Monuments  

Nos partenaires