Un village à ne pas manquer

Ici tout est troglodyte. 
L'église, le fort le sont… et si les maisons ne le sont pas, elles sont adossées à la falaise. 
Nous sommes dans le Périgord Noir. 
Les toits sont de lauzes ou de tuiles brunes.
Le village vit entre rivière et falaise.
Au moyen-âge, La Roque-Gageac comptait 1 500 habitants.
A l'époque, la Dordogne faisait vivre pêcheurs et gabariers du port.
De cette période demeure l'église recouverte de lauzes.
Non loin se dresse, flanqué d'une tour ronde, le manoir de la famille Tarde, amie de Galilée. 
Pendant la guerre de Cent Ans, la Roque-Gageac accueillit les évêques de Sarlat dont la résidence, à l’extrémité du village a été conservée.
Dominant les maisons, les vestiges du château défient encore le temps…
A deux pas des plus beaux châteaux du Périgord, il faut vraiment découvrir La Roque-Gageac.

À voir également dans le département

L'accueil

Gorodka,
oeuvre de Pierre Shasmoukine, touche-à-tout génial

placeSarlat – Dordogne 
label Etonnant... non ?  

Quand Hollande et Sarkozy portent la culotte

placeSaint Antoine-Cumond - Dordogne 
label Etonnant... non ?  
Le château d'Escoire

Georges Arnaud, le salaire de la peur...

placeEscoire - Dordogne 
label Gens d'ici  

Nos partenaires