Jeanne Calment était-elle Jeanne Calment ?

label

Et si ce n'était pas tout à fait la vérité ? 

Jeanne Calment ne serait pas Jeanne Calment.

Jeanne Calment, le doyenne de l'humanité était née à Arles  et elle « serait » décédée à Arles à l'âge de 122 ans.

Un spécialiste de la longévité, Yuri Deigin, publie  deux articles pour établir que la doyenne de l'humanité est en fait morte en 1934 et qu'elle a été remplacée par sa fille.

Yuri Deigin, PDG d'une start-up œuvrant contre le vieillissement, entend prouver que Jeanne Calment n'a jamais eu 122 ans. 

Pour établir sa théorie, Yuri Deigin, qui reprend un papier d'un mathématicien russe, un certain Nikolaï Zak à Moscou, a enquêté.

Premier élément, l'acte de décès d'Yvonne Marie Nicolle Calment, née en 1898 et morte le jour de ses 36 ans en 1934, dont il publie une copie certifiée conforme le 22 octobre 2018. 

Autre élément à charge :  les anciennes photos de la famille  sont rares parce que  Jeanne aurait ordonné de brûler toutes ses anciennes photos 

Sur les photos sauvegardées, Deigin examine certains détails physiologiques des deux femmes, établit que Jeanne a le nez et la figure moins ronds, un cou plus court et fort, un menton plus fuyant.

Si l'on cherche un peu plus, on découvre que tous les témoins ont disparu prématurément.

Jeanne Calment et son mari ont eu une fille unique Yvonne, née le 20 janvier 1898. 

Celle-ci se marie au capitaine Joseph Billot, chevalier de la Légion d'honneur, en 1926. 

9 mois plus tard nait un petit-fils, Frédéric. 

Yvonne meurt à 35 ans d'une pneumonie et son fils Frédéric, médecin, meurt à 36 ans en 1963 d'une rupture d'anévrisme des suites d'un accident de voiture.

Les chercheurs qui ont travaillé le sujet estiment que cette hypothèse implique que la véritable Jeanne Calment serait morte à 59 ans, et qu'Yvonne, se faisant passer pour sa mère, avait 99 ans lors de son décès.

Qu'est ce qui serait caché derrière cette usurpation d'identité ?

Yvonne Calment, fille de « la vraie » Jeanne Calment,  aurait usurpé l’identité de sa mère pour échapper à l’impôt sur les successions à sa mort en 1934 .

Ces révélations interviennent à l'hiver 2018 .... et sont à suivre !

 

Pour en savoir plus sur ce mystère

Cliquez sur l'image

À voir également dans le département

Picon ... toujours là !

placeMarseille – Bouches-du-Rhône 
label Made in Grand Sud  

La Maison de celle-qui-peint

placeRoquevaire - Bouches-du-Rhone 
label Etonnant... non ?  

Jeanne Calment était-elle Jeanne Calment ?

placeArles – Bouches-du-Rhône 
label Gens d'ici  

Phap Hoa, Pho Da et Truc Lam, pagodes bouddhistes de Marseille

placeMarseille – Bouches-du-Rhône 
label Edifices remarquables Cultes religieux, mystiques & païens  

Nos partenaires