Le château de Julhans qui abrita les amours de Napoléon

Le domaine de « Julhans » est très ancien.  On y retrouve des vestiges celtes ainsi qu'un oppidum sur les hauteurs de la colline de Font-Blanche et même des sépultures romaines.

Vers la fin du Xe siècle, Guillaume II, comte de Provence, vassal du Roi de Bourgogne et Provence, lève une armée contre les Sarrasins qui depuis deux siècles pillent la Provence et finit par s'emparer du Fraxinet (La Garde Freinet).

Pour remercier ses compagnons d'armes le comte de Provence leur distribue les terres nouvellement libérées et le domaine de « Julhans » échoit au Vicomte de Marseille qui y édifie un premier château en 1030.

En 1212, le château revient à un  moine de Saint-Victor, excommunié à cause de sa conduite  et surtout de son mariage et en 1229, l'église se fâche et le château revient au monastère de Saint-Victor.

Différents propriétaires vont se succéder, deux frères de Garnier devenant les seigneurs de Julhans. Ce sont eux qui construisent le château actuel, en 1639.

A la révolution, Julhans est racheté par un riche négociant, François Clary qui a deux filles très belles : Julie-Marie et Désirée. 

Napoléon Bonaparte, alors en garnison à Cuges dans les Bouches-du-Rhône, va tomber sous le charme de Désirée et l'enlever à son frère, Joseph qui, finalement devra épouser sa sœur Julie-Marie.

Le château abrite alors les  amours de Napoléon et Désirée.

Puis Napoléon, rencontre bientôt Joséphine et abandonne Désirée.  

Longtemps après, en 1959, la Caisse d'Assurances Sociales du Commerce de la Région de Constantine, en Algérie, achète le château de Julhans pour y accueillir des colonies de vacances.

A l'indépendance de l'Algérie en 1962, le gouvernement algérien en devient propriétaire.

S'ensuivra une bataille juridique homérique.

Au gré d'une réhabilitation le château perdra ses 4 tourelles pointues.

Une association de pieds noirs a, bénévolement, restauré une partie du château 

Le château ne se visite pas, mais on le voit de la route, et la chapelle, elle est quelquefois ouverte.

 

 

Château de Julhans

13830 Roquefort la Bédoule

Tel. : 04 94 33 68 38

 

À voir également dans le département

Marius et le Bar de la Marine

place Marseille – Bouches-du-Rhône 
label Etonnant... non ?  

Le nouveau fériboâte

placeMarseille – Bouches-du-Rhône  
label Etonnant... non ?  
Le Château de Montauban

Le Château de Montauban, musée Alphonse Daudet

placeFontvieille - Bouches-du-Rhône 
label Musées & Collections  
Le fameux banc...

Après la sardine qui bouche le port, le banc le plus long du monde

placeMarseille – Bouches-du-Rhône  
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires