logo Grand Sud Insolite

Découvrir le Grand Sud
en empruntant les chemins de traverse,
hors des sentiers battus !
Insolite, oublié, bizarre, mystérieux, original, curieux, pittoresque, méconnu, merveilleux...


Vous êtes ici : Accueil / Régions / Occitanie / 09-Ariège / Les derniers cathares / imprimer l'article
Montsegur - Ariège

Les derniers cathares

Dernier bastion de de la résistance cathare en 1244, Montségur est le plus célèbre des  villages ariègeois.
Au sommet du pog (montagne), à 1200 mètre d’altitude, le château  domine le village. 
Le château de Montségur construit en 1206, est un château qualifié de cathare. 
En effet, ce château fut implanté à l'emplacement de l'ancien village fortifié qui constituait, jusqu'au siège de 1244, le lieu de résistance des Cathares. 
Dans la première moitié du XIIIe siècle, la forteresse ne subit pas moins de quatre sièges dont un seul sera couronné de succès.
Guy de Montfort, frère de Simon IV de Montfort fait une première tentative en 1212, Simon IV de Montfort dirige la deuxième en 1213. 
En juillet 1241, Raymond VII de Toulouse, sur l'ordre de Louis IX, débute un siège qu'il lève sans même donner un assaut,. 
A son tour,  Hugues des Arcis, sénéchal de Carcassonne, assiègera le château. 
Le 1er mars 1244, Pierre-Roger de Mirepoix se voit contraint de négocier la reddition de la place forte. 
Les termes en sont les suivants : la vie des soldats et des laïcs sera épargnée, les Parfaits qui renient leur foi seront sauvés, une trêve de 15 jours est accordée aux Cathares qui veulent se préparer et recevoir les derniers sacrements. 
Le 16 mars, la forteresse s'ouvre à nouveau.
Tous les Cathares qui refusent de renier leur foi périrent sur le bûcher qui fut dressé pour un peu plus de 200 suppliciés. 
Le château fut classé monument historique en 1875 et le pog sur lequel il est situé rejoint ce classement en 1883.

CROYANCE SOLAIRE 
Chaque année, au solstice d'hiver, le premier rayon de soleil à l'horizon traverse le château dans sa longueur et, au solstice d'été, il traverse les quatre archères du donjon au nord-ouest, avec une précision millimétrique. 
Un phénomène comparable est visible à Quéribus. 
Certaines personnes y voient un lien entre le culte solaire, d'origine manichéenne, et la religion des cathares.

LE TRESOR 
Montségur est supposé avoir abrité le riche trésor de l'église cathare. 
De ce supposé trésor nous ne savons que peu de choses. 
Deux faits alimentent les suppositions autour de ce trésor. 
Le premier, est la fuite à cheval du Parfait Mathieu et du diacre Bonnet aux environs de Noël 1243, emportant avec eux "de l'or et de l'argent et une infime quantité de monnaie". 
On pense que ce trésor est parvenu en Italie à Crémone. 
Un deuxième trésor aurait été sauvé durant la trêve de mars 1244 puisqu'il est fait état de quatre individus s'enfuyant de Montségur avec un chargement. 
Les historiens pensennt que ce trésor réunissait les nombreux textes hérétiques conservés par les Parfaits dans la forteresse.

GRAAL ETERNEL 
Montségur a été considéré comme étant le château du Graal. 
Le Graal aurait été une des pièces du trésor de l'église cathare : la coupe dans laquelle Joseph d'Arimathie aurait recueilli le sang du Christ sur le mont Golgotha ou bien l'émeraude tombée de la couronne de Lucifer lors de la chute des Anges. 
Un Allemand, féru de catharisme,  Otto Rahn a beaucoup écrit sur le sujet.

www.montsegur.org
 

Nos partenaires :

Objectif Aquitaine : magazine régional d'informations Tlse - Cadeaux, tee-shirts, accessoires et carterie aux couleurs de Toulouse Les montres Lip, des modèles d'exception !