La renaissance du Moulin de la Borie

Restauré en 2017, par la Menuiserie Ebénisterie Bousquié basée en Lozère, le moulin à vent de Hures-la-Parade a été récompensé aux Trophées de la Construction pour le travail réalisé par les maîtres artisans.

Pour cette rénovation le fut en ruine de plus de 1m50, a été entièrement reconstruit en pierre de taille.

Des travaux sur la charpente et sur le mécanisme tout en bois ont également été réalisés par l’entreprise Croix de la Cornouaille à Angers, spécialisée dans la restauration des moulins à vent et à eau.

Ce projet audacieux est né d’une idée un peu folle d’un habitant de Hures-la-Parade qui souhaitait voir le moulin de la Borie fonctionner à nouveau. 

L’idée s’est concrétisée grâce à la collaboration des habitants du village et leur association « Les ailes du Méjean » et au travail des agriculteurs et des boulangers pour créer la baguette « la méjeanette » faite à partir de farine bio issue du moulin. 

Depuis la rénovation, la vente de pain bio naturel grimpe en flèche et la

renommée de la farine du moulin s’étend jusque dans les boulangeries parisiennes.

 

 

Un peu d’Histoire

Le moulin de la Borie à Hures-la Parade en Lozère appartient à un ensemble de moulins à vent réparti sur le Causse Méjean. Si ceux de Saubert (Commune de Hures-la Parade), du Pradal (Commune de Florac) ou Rieisse (Commune de la Malène) sont encore bien visibles, les moulins d’Aures (Commune de Gatuzières) et de Pauparelle (Commune de Meyrueis) ont totalement disparu, ne laissant pour trace sur les cartes que le toponyme « serre (crête) du moulin ».

La construction de ces moulins, à la charnière des 17e et 18e siècles découle de plusieurs facteurs. 

L’accroissement régulier de la population caussenarde, qui atteindra son apogée au milieu du 19e siècle, nécessitait une production de farine suffisante à l’alimentation de tous les habitants.

Le souci d’éviter de fastidieux déplacements jusque dans les gorges pour apporter les grains aux moulins à eau a pu aussi jouer. 

Pour les hameaux du centre du plateau, aller au moulin de la vallée par les « chemins de la farine », pistes muletières étroites et vertigineuses, représentait une vraie expédition pouvant demander deux jours. 

Enfin intervint aussi le désir de se soustraire aux « banalités », redevances seigneuriales grevant l’usage des ponts, des fours à pain et des moulins à eau.

Tombées en désuétude, ces taxes furent remises en vigueur au début du 18e siècle.

 

Le Moulin de la Borie

Raouzas,

Route des Avens,

La Parade,

48150 Hures-la-Parade

 

Production de farine

Tél. : 06 37 83 29 09

 

lemoulindelaborie@caussemejean.com

 

Accueil touristique

Tél. : 04 66 32 21 60 & 06 28 19 19 34

 

visitemoulindelaborie@lecaussemejean.com

  

 

 

À voir également dans le département

Le TAC, Train de l’Andorge

placeSaint-Julien des Points
- Lozère 
label Gares & Trains  
Utopix Le portail

Utopix, comme un rêve un peu fou

placeSainte-Enimie - Lozère 
label Parcs de loisirs et Parcs animaliers  

La Canourgue, comme une Venise de Lozère

placeLa Canourgue – Lozère 
label Etonnant... non ?  
L'église

L’église Saint Michel de La Garde-Guérin, édifice remarquable

placeLa Garde-Guérin - Lozère 
label Edifices remarquables  

Nos partenaires