Le Musée du train de la 7ème Compagnie et d'autres...

L'association « Conservatoire Ferroviaire Territoires Limousin Périgord »,  basée à Limoges qui est en charge de l’exploitation d’un train touristique datant des années 30.

Avec près de 10 voitures voyageurs anciennes, deux locomotives à vapeur et une ancienne locomotive Diesel, l'association assure aussi bien des circulations régulières l’été autour de Limoges que des circulations plus occasionnelles pour des tournages de cinéma ou des prestations commandées.

L'association a été fondée le 19 mai 1981. Elle s’appelait alors « Chemin de Fer Touristique Périgord-Quercy ». 

Elle regroupe des personnes s’intéressant au chemin de fer afin de sauver, préserver et remettre en état du matériel historique et créer un train touristique en le faisant circuler sur le réseau SNCF à l’occasion de manifestations historiques, d’inaugurations, de voyages scolaires ou touristiques.

Au départ l'association récupère, en état d’épave,  une ancienne locomotive à vapeur de la SNCF et quelques voitures voyageurs réformées. 

L'activité, limitée au début à la région du Sarladais, s’est développée au fil des ans sur tout le Grand Sud-Ouest et le Centre de la France.

Aujourd’hui le train a parcouru plus de 45 000 kilomètres à travers 28 départements, visitant l’Ile de France, l’Aquitaine, les Pyrénées, le Roussillon, l’Auvergne et bien entendu le Limousin.

En 1991, le siège quitte le dépôt Du Buisson pour s'installer sur le site SNCF de Limoges-Puy Imbert avec la totalité du matériel. 

L'association remplace son sigle C.F.P.Q. par celui de C.F.T.L.P. pour « Chemin de Fer Touristique Limousin-Périgord » et transfère son siège social à Limoges.

A partir de cette date, les efforts portent sur le redéploiement des activités sur le Limousin et tout particulièrement sur la ligne Limoges-Ussel dont l’attrait touristique est indéniable.

Toujours attachée à l’image de conservation du patrimoine ferroviaire et au territoire Limousin-Périgord, l'association change de nom le 19 mars 2017 et devient « Conservatoire Ferroviaire Territoires Limousin Périgord ».

La collection de matériel historique se développe et les restaurations et entretiens sont faites dans les règles de l’art.

 

La 140 C 38 de la 7e compagnie et les autres…

Avant sa restauration, c'est la locomotive du film de Robert Lamoureux, tourné en 1975, qui est l'une des vedettes, régulièrement, de nos soirées télé.

La restauration de cette locomotive la 140 C 38 rachetée à la SNCF par l’association CFTLP, le 2 mai 1996 a été récemment fêtée. Cette locomotive à vapeur a été construite en Grande Bretagne en 1919 par la société Vulcan Foundry pour l’armée française, réquisitionnée et envoyée en Allemagne en 1941. Elle a servi de décor au film « On a retrouvé la 7e compagnie ».

Autres locomotives intéressantes, la locomotive à vapeur 141 TD 740, construite en 1932 par la Société Française de Constrtuction mécanique de Denain et classée Monument historique, la locomotive Diesel 040 DE 895 ou le Locotrateur de manœuvre Moyse. Plusieurs voitures sont également restaurées et présentées. 

 

Association C.F.T.L.P.

9, rue Martin Fréminet  

87100 Limoges

 

cftlp@laposte.net

  

http://www.trainvapeur.com/

 

 

 

À voir également dans le département

Bellac, village aux multiples attraits

placeBellac – Haute-Vienne 
label Bastides, Villes & villages  

Des pavés de porcelaine pour célébrer Mai 68 à Limoges

placeLimoges - Haute-Vienne 
label Etonnant... non ?  

Qui a retrouvé le train de la 7ème Compagnie ?

placeLimoges - Haute Vienne 
label Gares & Trains  

Arnac-la-Poste, à mi-parcours entre Toulouse et Paris

placeArnac-la-Poste - Haute Vienne 
label Bastides, Villes & villages  

Nos partenaires