L' étonnante naissance du Festival de Cannes

Le Festival de Cannes, considéré comme le plus grand événement cinématographique du monde est né en 1939.

Le point de départ est la sixième  édition de l'Exposition de Venise en juillet 1938. Cette année-là, le Festival du cinéma de Venise ayant été créé en 1932, la France est représentée par une sélection de films et, dans le jury de la Mostra, par le diplomate Philippe Erlanger et le journaliste René Jeanne.

En 1937, Adolf Hitler découvre  que les films allemands n'ont reçu aucune récompense et  pour l'édition suivante, il va  s'entendre avec son homologue italien afin de dicter l'attribution des récompenses.

En 1938 c'est un film américain qui est distingué entrainant l’intervention d’Hitler qui va obtenir la modification du palmarès.

Le documentaire de propagande nazie, « Les Dieux du stade »  et le film italien « Luciano Serra , pilote » reçoivent la Coupe Mussolini, plus haute récompense de la manifestation. 

Des membres du jury donnent leur démission avant même la proclamation des prix. 

Dans le train qui le ramène en France, Philippe Erlanger, l'un des jurés français, pense déjà à organiser une manifestation en remplacement de la Mostra de Venise.

Avec l'approbation de Jean Zay, ministre de l'Éducation nationale et celle d'Albert Sarraut, ministre de l'Intérieur, vient l'idée d'un festival français.

Mais les crises politiques ralentissent la création du festival.

Pour éviter le conflit, les dirigeants français condamnent tout acte d'hostilité ou d'opposition au régime mussolinien par crainte des conséquences mais surprise : le gouvernement donne son accord à la réalisation du projet au printemps 1939.

Cette année là la Biennale de Venise réserve un accueil triomphal au ministre de la Propagande allemand, le Dr Gœbbels.

Cette information est le détonateur qui pousse le gouvernement français à entamer officiellement les préparatifs de son festival cinématographique rival. 

Il est prévu d'organiser cette manifestation sur la Côte d'Azur, choix que Georges Prade, conseiller municipal de Paris, suggère aux organisateurs. 

C'est ainsi qu'en juin 1939, les médias annoncent officiellement la création du Festival de Cannes dont l'ouverture est prévue le 1er septembre, en même temps que la compétition de Venise

L'État et la Ville de Cannes signent le contrat officiel pour l'attribution du festival cinématographique international le 31 mai 1939, seulement trois mois avant la date d'ouverture prévue de la compétition. La raison de ce choix a sans doute été liée aux avantages accordés par la ville mais également à la beauté du site qui « seul pouvait donner aux vedettes et producteurs une haute idée de la France », comme le déclare, à la radio, Albert Sarraut, ministre de l'Intérieur.

Le premier Festival international du film de Cannes doit se dérouler du 1er au 20 septembre dans la salle du Casino municipal.

Le 22 août on apprend la signature du pacte germano-soviétique, la guerre est aux portes de la France.

Malgré la gravité de la situation, les organisateurs Cannois décident d'organiser, à titre privé, la seule projection de film que connaît cette édition, celle du premier film américain en compétition, « Quasimodo » de William Dieterle. 

Les nombreuses cérémonies officielles prévues pour l'ouverture sont reportées tout comme la soirée de clôture où doivent être remises les récompenses.

La guerre arrêtera le projet.

La véritable première édition du Festival se déroule après la guerre, du 20 septembre au 5 octobre 1946, dans l'ancien casino de Cannes.

Le Palais des Festivals et des Congrès, également appelé Palais Croisette, sera  inauguré le 11 septembre 1947.

 

 

 

 

À voir également dans le département

La deuxième voie de la gare du Sud, étonnante...

placeNice - Alpes Maritimes 
label Gares & Trains  

Deux mille ans et toujours vert

placeRoquebrune-Cap-Martin - Alpes-Martimes 
label Curiosités naturelles  

Les championnats du monde de Pilou à Coaraze

placeCoaraze – Alpes –Maritimes 
label Fêtes & festivals, confréries  
Nouvelle façade de l'Eglise

Gorbio, au rendez-vous de l’authenticité

placeGorbio – Alpes-maritimes 
label Bastides, Villes & villages  

Nos partenaires