Moissac et ses des deux ponts : Canal et Napoléon

Le pont-canal  permet aux bateaux circulant sur le canal latéral à la Garonne d'enjamber... d'autres bateaux qui naviguent sur le Tarn.

Dans la prolongation du Canal du Midi construit par Pierre-Paul Riquier au XVIIe siècle, le canal latéral à la Garonne a été construit au XIXe siècle sous la direction de Jean-Baptiste de Baudre pour permettre aux bateaux de transporter les farines jusqu'au port de Bordeaux, tout au long de l'année. Ce que n'offrait pas le Tarn, dont les niveaux pouvaient varier fortement selon les saisons. 

Deux ouvrages intéressants nous sont parvenus : le pont tournant Saint-Jacques en plein centre ville et le pont-canal du Cacor, qui permet au canal d'enjamber le Tarn.

 

Le pont-canal du Cacor

Le pont-canal construit entre 1845 et 1847, est un des 3 plus longs ponts-canal existant en France. Son tablier en brique et pierre porte le canal des deux mers sur 356 mètres au dessus du Tarn. 

Le 3 mars 1930, une crue emporte le pont de chemin de fer situé à quelques centaines de mètres du pont-canal. La Compagnie du Midi qui avait aussi la concession du Canal transfère  la circulation des trains sur le pont-canal entre 1930 et 1932. 

La circulation sur le canal continue en même temps le chemin de halage d'un côté du pont est étendu d'un mètre au-dessus du canal pour porter les rails.

Plus de 1200 bateaux de plaisance le franchissent chaque année.  

Le fret s'est arrêté en 2000, malgré les travaux de modernisation instaurés dans les années 1970, aménageant les écluses à 40 mètres pour le passage des péniches Freycinet, et la liaison des canaux du Midi avec le réseau national.

  

Deuxième pont de Moissac,  le pont Napoléon.

Il franchit le Tarn 3,5 km avant sa confluence avec la Garonne, à la sortie de Moissac sur la route départementale D 813, l'ancienne route nationale 113,  en  direction Castelsarrasin.

Le pont est composé de 9 arches de 20,75 mètres et a été construit en brique et pierre de taille pour un coût de 500 000 francs de l'époque.

Il fut inauguré par Louis-Napoléon Bonaparte le 6 octobre 1852.

Moissac se situe sur le chemin le plus fréquenté des 4 routes du pèlerinage jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle qui sillonnent la France, à savoir la Via Podiensis, qui part du Puy-en-Velay.

Le  chemin de Saint-Jacques de Compostelle voit passer 17 000 pèlerins chaque année.

A voir aussi  l’abbaye de Moissac fondée il y a plus de mille ans : l’abbaye Saint-Pierre, qui regroupe aujourd’hui une abbatiale, un cloître, une hôtellerie, un ancien séminaire et unespace vert appelé Patus.

C’est l’élément phare de la ville : le cloître et le tympan sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998. 

 

 

 

 

À voir également dans le département

Le Musée

Le Musée et la Maison de l'Amour

placeSaint-Antonin-Noble-Val – Tarn-et-Garonne 
label Musées & Collections  

On ne devrait jamais quitter Montauban selon les Tontons Flingueurs

placeMontauban - Tarn-et-Garonne  
label Bastides, Villes & villages  

L’église Saint-Martin, plus vieille église de France

placeMoissac – Tarn-et-Garonne 
label Records : Les + et les -  

Caylus, cité médiévale

placeCaylus – Tarn-&-Garonne 
label Archéologie et vieilles pierres  

Nos partenaires