Marcel Amont, le Pyrénéen de Paris

Marcel est né un peu par hasard, le 1er  avril 1929, à Bordeaux où ses parents s'étaient installés pour y gagner leurs vies.

Mais la terre de Marcel Amont, de son vrai nom Marcel Jean-Pierre Balthazar Miramon, c'est Borce , en vallée d'Aspe, dans les Pyrénées Atlantiques.

Il hésite entre le sport et la chanson et finalement débarque à Paris en 1950. Comme tous les jeunes artistes, il fréquente les  cabarets de la capitale et en 1956, à l'Olympia, il passe en première partie d'Édith Piaf.

Il enregistre son premier disque en public et obtient le Prix de l'Académie Charles-Cros en compagnie de Serge Gainsbourg et de Juliette Gréco.

A la même époque,  il débute au cinéma aux côtés de Brigitte Bardot dans « La mariée est trop belle ». 

En 1962, il est en vedette à Bobino pendant 3 mois et demi avec son premier grand succès «  Le mexicain » que lui offrent  Charles Aznavour et  Jacques Plante

En 1965, nouvel Olympia pour cinq semaines où, bien avant Claude François, il est entouré de danseuses.

Le 1er  octobre 1967, il figure dans la première émission en couleur de l'histoire de la télévision française .

Dans les années 70 il fera souvent partie des émissions de Maritie et Gilbert Carpentier. 

Il mettra en musique deux textes de Georges Brassens qui lui avait déjà  donné en 1976 « Le Chapeau de Mireille ».

Malgré les modes qui changent, Marcel Amont est toujours là. Chansons, spectacles et écriture de bouquins, il n'arrête jamais.

En 2007, il retrouve l'Olympia, 50 ans après son premier passage.

Il participera aussi de nombreuses fois à la tournée « Âge tendre, la tournée des idoles ». En octobre 2009, il  fête ses 80 ans par une série de récitals à la Grande Comédie à Paris.

En 2010, il participe à l'album pour enfants «  Les Larmes de crocodile » d'Emma Daumas. Il écrit  plusieurs textes et chante un duo avec elle, sur des musiques de son fils Mathias Miramon.

En 2012, il écit un livre  « Sur le boulevard du temps qui pass » (Éditions Pirot).

De novembre 2016 à février 2017, il participe au 10e anniversaire de « Âge tendre, la tournée des idoles ».

Marié à Marlène depuis plus de 40 ans, Marcel Amont partage sa vie entre Saint-Cloud, en région parisienne, et sa chère vallée d'Aspe dans la Pyrénées Atlantiques.

 

 

 

 

À voir également dans le département

La villa mauresque

Une très étonnante Villa mauresque au Pays Basque

placeHendaye – Pyrénées-atlantiques 
label Etonnant... non ?  

Iraty
Espace nordique - Ski de fond Altitude 1300m

placeIraty - Pyrenés-Atlantiques  
label Ski et neige  

Ces Coucougnettes de Pau, le bel hommage au bon Roi Henri

placePau – Pyrénées-atlantiques 
label Rien que le nom m'amuse...  
Emmanuel Poirmeur

Il vinifie son Egiategia sous la mer

placeSaint-Jean-de-Luz - Pyrénées-Atlantiques  
label Gastronomie [à boire]  

Nos partenaires