Madame Tallien, une vie étonnante, très mouvementée et unique en son genre...

Thérésa, ou Thérésia Cabarrus est née le 31 juillet 1773, au palais de San Pedro à Carabanchel Alto, près de Madrid et morte le 15 janvier 1835, au château de Chimay, dans l'actuelle Belgique.

Entre ces eux dates, elle aura vécu un vie unique en son genre…

Née Juana Maria Ignazia Thérésa Cabarrus, la future Madame Tallien est la fille du financier François Cabarrus, né à Bayonne le 15 octobre 1752, mort à Sévillele 17 août 1810, fondateur de la banque San Carlos, ancêtre de la Banque centrale espagnole en 1782, anobli en 1789 par Charles IV d'Espagne avec le titre de comte, puis ministre des Finances de Joseph Bonaparte.

Sa mère, Maria Antonia Galabert est la fille d'un industriel français établi en Espagne.

  

Une vie très mouvementée…

La fille du riche banquier espagnol, François Cabarrus, a déjà défrayé la chronique pendant la Révolution.

Mariée à 15 ans au marquis Jean-Jacques Devin de Fontenay, « petit, laid, noceur et volage , elle mène, elle aussi, joyeuse vie » et se passionne pour les idées nouvelles, fréquente la noblesse libérale du club des Jacobins et du Club de 1789 dont elle est membreavec La Fayette, Noailles, Condorcet, Mirabeau, Lameth…, qu’elle reçoit dans son hôtel de la rue Saint-Louis-en-l’Ile ou sa résidence de Fontenay.

Membre de la Loge Olympique, elle y fait preuve d’un souci permanent d’aider les autres.

Mais le scandale s’attache à ses pas et la presse, très puissante et très libre de ton, ne l’épargne pas. Elle n’avoue cependant qu’un seul amant, Félix Le Peletier de Saint-Fargeau, frère du célèbre conventionnel.

Surnommé « Blondinet », Félix fut, peut-être, le père de son premier fils, Théodore, né en 1789.

Quand les Jacobins instaurent la Terreur, elle fuit Paris et se réfugie dans sa famille, dès 1793, à Bordeaux. Comme nombre de ses amis Girondins, elle est arrêtée mais le représentant de la Convention dans la ville, Jean-Lambert Tallien, qu’elle a demandé à rencontrer, tombe sous son charme et la fait libérer.

Usant de son influence auprès dudit Tallien elle parvint à sauver de la guillotine de nombreux Bordelais et gagna le surnom de « Notre-Dame de Bon Secours ».

En juillet 1794, soupçonné de mollesse, Tallien est convoqué à Paris et Thérésa est arrêtée. Alors qu’elle va être guillotinée, elle exhorte son amant à agir, le traitant de lâche. Il se décide alors à entrer dans une conspiration qui se fomente  contre Robespierre et, le 9 Thermidor, il prend une part décisive à l’Assemblée dans l’affrontement qui fait tomber Robespierre. Thérésa devient alors « Notre-Dame de Thermidor ».

Puis elle jette alors dans les bras de Barras l’homme fort du Directoire. Dans son château, elle tient un salon où se pressent les artistes et les muses du nouveau régime, Joséphine de Beauharnais, Juliette Récamier, et bien d’autres célébrités.

Elle devint l’une des reines de ces « Merveilleuses » qui célèbrent la fin de la rigueur révolutionnaire par leurs tenues et leurs mœurs «légères».

La presse se déchaîne alors contre les bacchanales du « cinquième sultan » et de la « plus grande putain de Paris ».

Puis elle dédaigne la cour empressée d’un jeune officier qu’elle juge un peu rustre, Napoléon Bonaparte, lui préférant Ouvrard, le richissime fournisseur des Armées.

De 1794 à 1799, Mme Tallien a été la femme la plus puissante, la plus enviée et la plus critiquée de France.

Quand arrive la Restauration, malgré son passé d’égérie révolutionnaire, son âge et ses six enfants de paternités diverses et incertaines, elle parvient à séduire un fervent monarchiste, le prince de Chimay, François Joseph de Riquet de Caraman dont elle aura quatre enfants…  et avec qui elle finira sa vie.

 

 

 

 

À voir également dans le département

La citadelle de Blaye, majestueuse réalisation de Vauban

placeBlaye - Gironde 
label Bastides, Villes & villages  

Coup de foudre pour des vacances en barriques

placeSaint-Emilion - Gironde  
label Cabanes, maisons, igloos et cie  

Lançons les cruches...

placeSadirac - Gironde  
label Fêtes & festivals, confréries  

Bienvenue aux Extra-Terrestres

placeAres - Gironde  
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires