L’église Saint-Pierre d’Assier, monument exceptionnel

L’église Saint-Pierre d’Assier, édifice unique en France est la seule église Renaissance du département du Lot.

Construite à la Renaissance, de 1540 à 1549,  par Galiot de Genouillac, grand maître de l’artillerie de François Ier et vainqueur de la bataille de Marignan (1515), l’édifice tire sa renommée d’une frise sculptée extérieure de 100m de long racontant ses exploits militaires et de la chapelle intérieure qui accueille son tombeau monumental avec son gisant, placés sous une voûte taillée en forme d’étoile.

 

La frise extérieure

Une frise en bas relief ceinture le monument. Sa décoration profane et guerrière peut surprendre pour un tel édifice. Les différents motifs représentés évoquent des scènes des guerres d'Italie comme le célèbre passage des Alpes précédant la victoire de la bataille de Marignan (1515 ...) gagnée par Galiot, maître de l'artillerie de François Ier.

Les éléments sculptés représentent le triomphe de l'artillerie avec le canon le plus répandu à savoir la « coulevrine » bâtarde, des palais assiégés, des boulets à trois flammèches, des pièces annexes d'une très grande précision qui font de cette frise un véritable document d'archives sur l'art de la guerre de cette époque et sans équivalent.

Des épées au baudrier fleurdelisé rappellent la charge de grand écuyer et côtoient le collier de l'ordre de St Michel qui était la plus haute distinction de l'époque.

Et puis, répétée à l’envie, il y a la célèbre devise « j'aime Fortune » ou « j'aime fortune » à la double signification, céleste et sentimentale.

 

 

La chapelle funéraire

Située au Nord de la première travée de la nef, elle abrite le tombeau de Galiot de Genouillac représenté d'abord en gisant de marbre, en costume de cour et ensuite revêtu de son armure, appuyé sur un canon entouré de boulets et de sacs de poudre.

La voûte de la chapelle, remarquable et unique en France n’a qu'un autre équivalent architectural en Europe, situé au monastère de San Domingue à Valence en Espagne.

A la fois voûte et coupole à arêtes triples, lunettes et troupes, elle donne l'impression d'une étoile au dessin compliqué ou d'une immense toile d'araignée dont on pense que la taille définitive de certaines pierres a été effectuée après la pose.

L'église est classée Monument historique depuis 1840.

 

Il est recommandé de visiter d’abord le château où des explications détaillées sont données sur Galiot de Genouillac et sur l’église à partir des moulages de la frise.

 

 

 

 

À voir également dans le département

Le château de Larroque-Toirac, site imprenable

placeLarroque-Toirac – Lot 
label Châteaux & Monuments  

La Forêt des Singes de Rocamadour

placeRocamadour - Lot 
label Z'animaux  

Le Gouffre de Padirac, embarquement pour l'émerveillement

placePadirac - Lot  
label Grands sites  

Le couteau et l'avion

placeFigeac - Lot  
label Made in Grand Sud  

Nos partenaires