Le Château de Cadillac n’est plus une prison

Le château de Cadillac, situé en Gironde, fut construit à la demande d'un « Cadet de Gascogne » Jean-Louis de Nogaret de la Valette,  Duc d’Eperon (1554-1642) et l'un des favoris d’Henri III.

Pour construire le château, une partie ancienne de la ville a du être rasée. 

La construction et l’aménagement intérieur coûtèrent une somme considérable au Duc d’Eperon.

Le  premier chantier débuta en 1598 et la dernière phase se déroula de 1626 à 1634.

Quelques années plus tard, en 1661, le château fut abandonné et démembré faute de moyen pour l’entretenir et les pierres sont vendues. 

Saisi pendant la Révolution française, il sert de prison au XIXe siècle, puis d’école de préservation de jeunes femmes à partir de 1880. 

Le 1er juin 1891, le château reçoit un premier convoi de fillettes « délinquantes », mineures âgées de 9 ans à 15 ans !

C’est donc en 1905, que le château devient alors « Ecole de préservation pour les jeunes filles » dont le régime répressif fut d’autant plus terrible que cette fois, il concernait des enfants et adolescentes. Cette institution fonctionna pendant plus de soixante ans et ne fermera que le 10 septembre 1952 suite à un incendie. 

Jusqu'à 500 prisonnières se sont serrées dans des petites «cages à poules» d'un 1,5 mètre sur deux. Les conditions de vie au château y sont effroyables : les détenues doivent effectuer 12h à 13h de travaux forcés par jour. Maladies, malnutrition, froid... font de nombreuses victimes.

 

Le Château aujourd'hui

En 1954 le château de Cadillac fut transféré au Ministère de la Culture et de la Communication et ouvert au public par le Centre des monuments historiques.

Il a été restauré et sa valorisation mobilière permet aujourd’hui de se faire une idée de sa splendeur passée, lambris et plafonds peints, somptueuses cheminées monumentales de marbre et de pierre sculptée tout en laissant imaginer ces femmes et jeunes filles qui se retrouvèrent ici dans de terribles conditions, allant jusqu’à en mourir. 

Malgré la restauration récente du château, il reste néanmoins dans des parties inaccessibles pour le visiteur quelques éléments de cette prison carcérale pour femme au château de Cadillac comme par exemple ces lourdes portes en bois comprenant un guichet pour surveiller les prisonnières.

 

  

Château de Cadillac

4 place de la Libération

33410 Cadillac

Tél. : 05 56 62 69 5 et 05 56 62 60 73

 

http://www.chateau-cadillac.fr/

 


Pour aller plus loin...

Le Château de Cadillac (Joel Perrin)

Cliquez sur l'image

Vous souhaitez acheter le livre "Le Château de Cadillac" ?


Le Château de Cadillac (Jean Perrin)

Cliquez sur l'image

Vous souhaitez acheter le livre "Le Château de Cadillac" ?


À voir également dans le département

M. le Maire

Napoléon et Titi

placeSauveterre-de-Guyenne - Gironde 
label Z'animaux  

Le souterrain du Château dédié à Louis XIV

placeSaint-Emilion – Gironde 
label Châteaux & Monuments  

La Cité du Vin, monument emblématique

placeBordeaux – Gironde 
label Edifices remarquables  

Océane

placeNaujac-sur-Mer - Gironde 
label Films : lieux de tournage  

Nos partenaires