La statue de Manitas de Plata érigée à Montpellier

L'un des plus grands guitariste gitan, Manitas de Plata a désormais sa statue sur le parvis de la mairie de Montpellier.

De son vrai nom Ricardo Baliardo, il était  né le 7 août 1921 à Sète dans une caravane.

Il doit sa survie, pendant la seconde guerre mondiale, au fait d'avoir été caché à Lunel avant d'être, à Paris, le protégé de Django Reinhardt, qui ne devait son sursis qu'à son talent incontesté.

Ricardo Baliardo, accompagné de son oncle Moro, de son frère Hypolite et de son cousin José Reyes, se distingue en jouant de la guitare, lors du pèlerinage aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Il y est remarqué, le 24 mai 1955, par le photographe Lucien Clergue.

Son premier disque sortira en 1957. Manitas de Plata est illettré et ne sait pas lire une note de musique.

À partir de 1967, Manitas de Plata sort des disques et parcourt le monde, vendant plus de 93 millions d'albums et produisant 87 albums

 Son frère cadet, Hippolyte Baliardo, qui l'accompagnait aux débuts de sa carrière, meurt  le 27 mai 2009 à l'âge de 80 ans.

Le 19 avril 2013, à son domicile de La Grande-Motte il est victime d'un malaise cardiaque dont il réchappera. Mais, quelques semaines plus tard, l'on découvre qu'il est ruiné.

Il finira sa vie dans une maison de retraite et disparaitra le 6 novembre 2014 à l'âge de 93 ans 

 

À voir également dans le département

Le plus beau jardin de France

placeServian - Hérault  
label Parcs de loisirs et Parcs animaliers  

Le Tambourin, sport languedocien

placeGignac - Hérault 
label Gens d'ici  

Saint-Pons de Thomières, cité double

placeSaint-Pons de Thomières – Hérault 
label Bastides, Villes & villages  

Quand le Canal du Midi disparait !

placeNissan-lez-Enserune – Hérault 
label Made in Grand Sud  

Nos partenaires