Le Festival « Biarritz Années Folles » met les Russes à l’honneur

On le sait, au début du siècle dernier, lors de la révolution d’Octobre, les « Russes blancs » ont fuit leur pays passé sous le contrôle des Bolchéviques. . Des centaines d’entre eux se réfugièrent sur la côte Basque et notamment à Biarritz. Le Grand Duc Dimitri Pavlovitch, la Princesse Paley, le Prince Felix Youssoupoff, le compositeur Igor Stravinsky, mais aussi des artistes et des anonymes, trouvent refuge dans la ville basque.

Cent ans après Biarritz compte toujours 80 familles russes résidant dans ses murs.

C’est la raison pour laquelle, la troisième édition du Festival « Biarritz Années folles » est placée sous le signe de la Russie en mémoire du centenaire de l’abdication du Tsar Nicolas II de Russie.

Du 2 au 4 juin 2017, Biarritz a ainsi replongé dans l'ambiance de l’époque des Années Folles au milieu des années 20. Car à cette époque, Biarritz, ville touristique et première station balnéaire attirait Charlie Chaplin, Jean Cocteau, Edouard VII, Joséphine Baker ou encore Coco Chanel qui vient d’y ouvrir sa première boutique…

Différentes animations, exposition, apéritif concert, rencontre signature, théâtre, lecture, bals populaires, chants, danses, marché fermier, conférence, spectacles, soirée de gala, compétition de golf, grand défilé en costume et bien d'autres ont été organisées.

« Biarritz années folles » est organisée par l’association Biarritz Années Folles – Lehengo Biarritze Famatua, présidée par  Serge Istèque.

 

http://biarritzanneesfolles.com/

À voir également dans le département

L'entrée du saint des saints

Fromages à Monplaisir

placeLaruns - Pyrénées-Atlantiques 
label Gastronomie [à manger]  

Hymne basque et valse de Vienne...

placeBayonne - Pyrenées-Atlantiques 
label Gens d'ici  

Francis Miot, Maitre confiturier et chocolatier

placeUzos - Pyrénées-Atlantiques  
label Gens d'ici  
Wellington

Wellington à Anglet : ses caches d’armes et son atelier de fausse-monnaie

placeAnglet – Pyrénées-atlantiques 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires