Un mur caché de quatre mille livres en écus d’argent

Vers 1702, les dragons de Louis XIV réduisirent pratiquement en ruines le village de Fraissinet-de-Fourques en Lozère, qui dans les premières années du XVIIIe siècle, fut l’un des centres régionaux de la rébellion cévenole.  

Ils déportèrent ou fusillèrent la population…

Ce qui va suivre est mentionné dans le rapport d’un officier du roi, document qui a quelquefois été repris par les historiens ayant eu à travailler dans le détail sur la fameuse longue et meurtrière guerre civile dite « des Cévennes ».

Ce document raconte qu’un jour, les dragons surprirent un homme qui rodait parmi les ruines du village. Arrêté et questionné sur sa présence en ces lieux, il avoua être revenu y déterrer, dans sa demeure, quelques 4 000 écus d’argent qu’il y avait caché au début de la guerre. Se sachant condamné, il ne révéla ni l’emplacement de sa maison ni sa cachette.

Il fut fusillé à l’arquebuse et le trésor resta à sa place.

Le village de Fraissinet-de-Fourques s’est ensuite relevé de ses ruines mais comme la plupart des hameaux de la région, il porte encore les cicatrices de la guerre.

De nombreuses maisons n’ont pas été reconstruites après les événements et se sont peu à peu changées en granges, caves, petites fermes, ou sont restées en ruine.

C’est ainsi qu’un important trésor reste à retrouver quelque part dans l’une des plus anciennes maisons de ce village…

 

À voir également dans le département

Le Mausolée romain de Lanuejols

placeLanuejols - Lozère 
label Archéologie et vieilles pierres  
La source

Une source miraculeuse pour une princesse mérovingienne

placeSaint-Enimie - Lozère 
label Légendes, histoires & Trésors  
Le Moulin de la Borie

La renaissance du Moulin de la Borie

placeHures-la-Parade - Lozère 
label Edifices remarquables  

La Canourgue, comme une Venise de Lozère

placeLa Canourgue – Lozère 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires