Quand le Canal du Midi disparait !

En 1679, Pierre-Paul Riquet poursuit la construction du Canal du Midi, mais se heurte à  une vraie difficulté.

Lorsque le chantier du Canal du Midi atteint la colline d'Ensérune, sous quelques mètres d'un sol très dur, se cache une montagne de grès très friable, sujette aux éboulements. Le ministre Colbert, rapidement alerté de la situation, fait interrompre les travaux. 

Les détracteurs de Riquet semblent avoir réussi leur coup, la galerie vient d'être bouchée et le chantier déplacé. Le projet tout entier est ainsi menacé et Colbert annonçe la visite des commissaires royaux pour décider de l'avenir du Canal. Pierre-Paul Riquet est alors sur le point de perdre son pari : il avait préféré percer cette colline plutôt que de suivre les conseils du chevalier de Clerville, architecte de Louis XIV, qui proposait de traverser l'Aude.

Pierre-Paul Riquet demande alors au maître-maçon Pascal de Nissan de continuer en secret les travaux, malgré les risques d'effondrements. En moins de huit jours, un tunnel d'essai est percé, soutenu par une voûte cimentée de bout en bout. 

Il s'agit du premier tunnel-canal jamais construit.

Long de 173 mètres, large de 6 mètres et d'une hauteur de 8,5 mètres, avec ses 30 arches qui soutiennent la voûte, le tunnel y gagne son nom, « Malpas » signifiant « mauvais passage », mais il le doit en réalité au col du Malpas sous lequel il a été percé.

 

À voir également dans le département

Un des plus grands temples bouddhistes en Europe

placeRoqueredonde - Hérault 
label Etonnant... non ?  

C'était le temps où l'on fabriquait des trains au pays des vignerons

placeBéziers - Hérault 
label Made in Grand Sud  

Le café à Montpellier, c'est Jacques Vabre

placeMontpellier - Lavérune – Hérault 
label Gens d'ici  

Quand Pierre-Paul Riquet résiste à Colbert

placeNissan-lez-Enserune – Hérault 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires