Toulouse et le Stade toulousain s’envoient en l’air… dans l’espace

Le 18 février 2017, à 22h39, Ariane 5 a décollé de Kourou en Guyane.

Jusqu’ici rien de bien surprenant, ce n’est pas la première fois qu’Ariane se livre à cet exercice.

Pourtant il s’agit bien d’une première. En effet cette fusée portera le label « Ville de Toulouse », un parrainage très symbolique tant la capitale de l’Occitanie est reconnue comme capitale de l’Aéronautique et de l’Espace dans le monde entier.

Le maire, Jean-Luc Moudenc était présent sur le pas de tir.

A cela plusieurs raisons, la première étant que les deux satellites qui doivent être mis sur orbite par Ariane 5 sont de fabrication toulousaine. Sky-Brasil-1, commandé par un géant de la télé satellite d’Amérique latine, a été construit par Airbus Defence & Space. Et Telkom3S, commandé par un consortium indonésien, est livré par Thales Alenia Space.

La seconde raison tient au fait que Toulouse prend en 2017 la présidence de la Communauté des villes Ariane, un réseau d’élus et d’industriels de Toulouse, Barcelone, Berlin et Kourou qui œuvre pour l’indépendance spatiale de l’Europe.

Enfin, la Cité de l’Espace de Toulouse va fêter ses 20 ans et a été choisie pour organiser le 30e Congrès mondial des Astronautes et qui réunira du 16 au 20 octobre 2017 une centaine d’astronautes.

En présence de Thomas Fesquet qui sera revenu de l’espace où il avait amené un ballon de rugby du Stade toulousain. 

À voir également dans le département

L'auberge du Tranchoir

placeToulouse - Haute-Garonne 
label Gastronomie [à manger]  

Picasso à Toulouse

placeToulouse - Haute Garonne 
label Etonnant... non ?  

La violette… de Toulouse, bien sûr !

place

Toulouse - Haute-Garonne  
label Made in Grand Sud  

Les cales de radoub

placeToulouse - Haute Garonne 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires