La Mosquée rouge de Fréjus

Édifiée en 1930, la mosquée rouge de Fréjus est une réplique de la mosquée, « Missiri », de Djenné, au Mali.
Edifiée par les tirailleurs sénégalais, ce monument prestigieux, construit en réponse à la pagode, également à Fréjus, était pour eux un objet de fierté, avec pour but de recréer une ambiance propre à guérir le « mal du pays ».
À l’initiative du Général Gallieni alors gouverneur de Paris, Fréjus accueille, en 1915, les premiers contingents recrutés outre-mer et devient site de transition pour ces soldats, leur permettant de s’acclimater avant leur départ pour le front. Des camps et des hôpitaux militaires sont alors construits pour recevoir les troupes africaines et indochinoises.
Après la guerre, tous ne sont pas rapatriés. Pour combattre le mal du pays, les tirailleurs sénégalais tentent de recréer un environnement familier : en 1928, suivant l’exemple de leurs compagnons d’armes les tirailleurs indochinois qui avaient édifié une pagode dès 1917, ils construisent une mosquée au camp de Caïs sur la route de Bagnols-en-Foret, une opération à l’initiative du capitaine Abdel Kader Mademba.
Cette mosquée constituera plus un édifice symbolique qu’un véritable lieu de culte, juste un décor ! L’environnement de la mosquée fut même paré de cases africains et de fausses termitières, très réalistes… En 1987, la mosquée est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Propriété du ministère de la Défense, ce monument visible de l’extérieur, est accessible au public du 1er juillet au 3e week-end de septembre

À voir également dans le département

La Mosquée rouge de Fréjus, réplique de la mosquée Missiri

placeFréjus - Var  
label Cultes religieux, mystiques & païens  

Il n' y a pas que le Fort à Brégançon, il y a aussi le château...

placeBormes-les-Mimosas – Var 
label Châteaux & Monuments  
La Pierre de la Fée

Le dolmen provençal

placeDraguignan - Var  
label Curiosités naturelles  
L'Androuno

L'Androuno, une rue de 29 cm de large

placeGassin – Var 
label Etonnant... non ?  

Nos partenaires