La Basilique de Saint Maximin la Sainte Baume et les reliques de sainte Marie-Madeleine

La tradition fait du massif de la Sainte Baume, en Provence, dans le Var, le lieu où se serait réfugiée Sainte Marie-Madeleine, fuyant les persécutions du roi Hérode.
Des vestiges d'un complexe religieux du VIe siècle y ont été retrouvés. Les premiers pèlerinages auraient eu lieu au IXe siècle.
En 1279, le prince Charles de Salerne entreprit les fouilles qui révélèrent les véritables reliques de sainte Madeleine. Quand le pape eut reconnu leur authenticité, la chrétienté voua un culte fervent à Saint-Maximin et la Sainte-Baume. Pressentant l’immense mouvement de piété que les reliques allaient attirer sur la Sainte-Baume, Charles II obtint du pape Boniface VIII l’établissement des Dominicains (1295-1793 ; 1840+), en remplacement des Bénédictins (1079-1295), qui eux-mêmes étaient auparavant des Cassianites (415-1079).
Au XIVe siècle, le peuple chrétien afflua à la Sainte-Baume. De nombreux papes et rois sont aussi venus demander à la Sainte sa bienveillante intercession.
Après la terreur de la révolution, le Père Lacordaire fera revenir les Dominicains à la Sainte-Baume et organisera au Couvent Royal de Saint-Maximin la formation des frères prêcheurs. Parmi les nombreux pèlerins solitaires qui viendront se recueillir en montant à la grotte, le plus fervent, le plus dévot à Marie-Madeleine fut le père Charles de Foucauld.
La construction de l'actuelle basilique, chef d'œuvre de l'art gothique et considéré comme le plus grand édifice gothique de Provence, avec ses 73m de longueur, 43 m de largeur et 29m de hauteur, commença en 1295. En 1592, les travaux furent interrompus définitivement. Le portail et la grande porte d'entrée de la basilique ne seront jamais édifiés.

 

La Basilique aujourd'hui
La basilique et la grotte rassemblent chaque année plus de 150 000 visiteurs et pèlerins. Sainte- Marie Madeleine qui fut disciple de Jésus et l'a suivi jusqu'à sa mort fut le témoin de la Passion de la mise en Croix et, pour les croyants, de la résurrection de Jésus. Après la mort de Jésus, Marie Madeleine quitta Béthanie chassée par les persécutions. Atteignant Marseille, elle gravit les pentes de la Sainte Baume où elle s'installa dans une grotte jusqu'à sa mort. Elle est honorée chaque année autour du 22 Juillet.
Messes, célébrations, pèlerinages, processions et même mariages princiers, celui d'un fils de la famille princière du Luxembourg, Félix du Luxembourg avec Claire Lademecher, en 2013 y sont célébrés.
A ne pas manquer lors de votre visite, le reliquaire qui abrite le crâne de Marie-Madeleine, la crypte et ses 4 sarcophages, le chœur et ses 94 stalles, le retable d'Antoine Ronzen avec ses 16 panneaux de la Passion du Christ et les orgues de la basilique composés de 2692 tuyaux.
Attenant à la basilique, le Couvent Royal abrite depuis 2002 une hôtellerie de caractère. Ancien lieu de promenade quotidienne pour les moines, il abrite un secret bien gardé. En s’approchant du puits et en se penchant on peut apercevoir la porte dérobée d'un passage secret qui permettait aux moines de s'enfuir. 

 

Office de Tourisme de Saint-Maximin
Couvent Royal

83470 Saint Maximin la Sainte Baume

Tél. : 04 94 59 84 59

office.tourisme.stmaximin@wanadoo.fr

http://www.la-provence-verte.net/decouvrir/saint-maximin-sainte-baume.php 

 

À voir également dans le département

La Student Box de Rémi Abel

placeToulon - Var 
label Made in Grand Sud  

Le Musée de la Gendarmerie et du Cinéma de Saint-Tropez

placeSaint-Tropez - Var 
label Musées & Collections  

La ville de Brigitte Bardot

placeSaint-Tropez - Var 
label Bastides, Villes & villages  

Gassin, le village des sorcières…

placeGassin – Var 
label Légendes, histoires & Trésors  

Nos partenaires