Roméo et Juliette au pays du pruneau

En 1150, un évêque Italien, du nom de Bandello était évêque d’Agen.
Monseigneur, âgé de quatre-vingt ans qui se piquait de littérature et de libertinage commit un ouvrage qu’il intitula « La mort lamentable de deux jeunes amants ».
Une romance tragique qui lui avait été racontée à Vérone.
L’histoire connut un vif succès et arriva aux oreilles d’un certain William Shakespeare qui s’en inspira largement pour écrire son « Roméo et Juliette ». 

À voir également dans le département

Le Musée des Bastides de Monflanquin

placeMonflanquin - Lot-et-Garonne 
label Musées & Collections  

Nérac, l'ombre d'Henri IV

placeNérac - Lot-et-Garonne 
label Bastides, Villes & villages  

Au pays de la menterie

place
Moncrabeau – Lot-et-Garonne
 
label Fêtes & festivals, confréries  
Philippe Ginestet

Mais qui est donc Monsieur GiFi ?

placeSaint-Sylvestre-sur-Lot – Lot-et-Garonne  
label Gens d'ici  

Nos partenaires