La Maison Dieu de Montmorillon

 Classée Monument Historique, la Maison Dieu, monastère-hôpital, fondé au XIe siècle par Robert du Puy, seigneur de Montmorillon, à son retour de Terre Sainte, rassemble l'Octogone, la Chapelle Saint Laurent, le Donjon, le Chauffoir, la Grange des Dîmes et les bâtiments monastiques.

L'octogone
Ancienne chapelle funéraire du XIIe siècle construite sur le modèle du Saint-Sépulcre de Jérusalem, elle est unique en Europe sous cette forme.
Au sous-sol se trouvait un ossuaire. La porte est surmontée de quatre groupes de statues représentant entre autres, Marie et Elisabeth (la Visitation), l’archange Gabriel, les quatre évangélistes et deux femmes nues illustrant la luxure.

La Chapelle Saint Laurent
De l’église du monastère originel, il reste le clocher, la façade avec sa frise sculptée (tous du XIIe siècle). A l’intérieur, on peut admirer de très belles peintures murales du XIXe siècle. A remarquer : le parvis de la chapelle pavé de galets de couleurs, évoquant le martyre de Saint Laurent, mort sur un gril.
A l’intérieur, une dalle rappelle que fut enterré dans cette chapelle, Etienne de Vignolles, dit « La Hire », fidèle écuyer de Jeanne d’Arc, nommé seigneur de Montmorillon par Charles VII. 

Tour de la Maison Dieu
La Maison-Dieu était à l’extérieur des fortifications de la ville et se trouvait donc à la merci des bandes de pillards et de mercenaires qui ravageaient les campagnes au XIVe siècle.
Pour éviter les pillages, le monastère-hôpital fit ériger des fortifications autour de l’ensemble des bâtiments dont reste la tour de défense située près de la chapelle Saint Laurent. La tour circulaire contient un escalier à vis et a été accolée à une tour rectangulaire dotée de bretèches sur mâchicoulis qui protégeaient la porte d’entrée. 

Le Chauffoir
Construit en 1639, il était destiné à accueillir 60 pauvres, pèlerins ou « étrangers » de passage qui souhaitaient se réchauffer près du feu. C’était le seul endroit chauffé de la Maison-Dieu.

La Grange des Dîmes
Ce bâtiment tout proche de l’Octogone fut construit au XVIIe siècle accueillait les paysans venus apporter leur contribution en nature pour assurer la vie de l’hôpital-hospice. Remarquable charpente d’origine.

Les bâtiments monastiques
Ils furent construits au XVIIe siècle. pour loger les moines et comprenaient le chapitre, la chapelle des malades, les pièces communes, le réfectoire, le cellier et les caves. Leur imposante façade de plus de 100 m domine une large terrasse, deux pigeonniers du XVIIe siècle, une grande prairie aménagée en espace public et un théâtre de verdure.

À voir également dans le département

Le Musée et la clinique de la machine à coudre, unique en France

placeRouillé - Vienne 
label Etonnant... non ?  
La Gartempe

Montmorillon, ville d’Art et Histoire

placeMontmorillon – Vienne 
label Bastides, Villes & villages  

Cet étonnant VéloRail pour visiter le Chauvinois

placeChauvigny - Vienne 
label Etonnant... non ?  

Angles-sur-l’Anglin, merveille de la Vienne

placeAngles-sur-l'Anglin - Vienne 
label Bastides, Villes & villages  

Nos partenaires