Le Toulousain Georges Séguy

Georges Séguy, homme politique, résistant et syndicaliste français, est né le 16 mars 1927 à Toulouse (Haute-Garonne) et mort le 13 août 2016 à l'âge de 89 ans.
De 1967 à 1982 il sera secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT).
Fils d'un cheminot syndicaliste et communiste, et d'une mère qui le fait baptiser, Georges Séguy effectue ses études « primaires » à Toulouse et obtient en 1939 le certificat d'études primaires.
Il entre en apprentissage dans l'imprimerie d'un petit patron libertaire du labeur de Toulouse, Henri Lion, qui travaille clandestinement pour la Résistance.
L'apprenti imprimeur adhère, évidemment clandestinement aussi, aux Jeunesses communistes et il devient un des responsables d'un groupe des Francs-tireurs et partisans français (FTPF).
Le 4 février 1944, il est arrêté par la Gestapo et passe trois semaines à la prison de Toulouse avant d'être envoyé au camp de Compiègne d'où il part vers camp de Mauthausen (Autriche).
À son retour à Toulouse le 5 mai 1945, il pèse 38 kilos et une pleurésie contractée à Mauthausen lui interdit de reprendre son travail dans l'Imprimerie. Il entre à la SNCF en 1946.
En 1965, lors du 35e Congrès de la CGT il devient membre du Bureau confédéral de la CGT. Il en est aussi, à ce moment-là, le plus jeune des membres.
Au congrès suivant, le 16 juin 1967, il est élu secrétaire général de la CGT.
En 2013, il assiste à l'inauguration de l'Esplanade Georges Séguy à Toulouse devant la salle Jean Mermoz, tout à côté de la piscine municipale.

À voir également dans le département

Le Quai des Savoirs, cabinet des curiosités scientifiques

placeToulouse – Haute-Garonne 
label Etonnant... non ?  

Connaissez-vous la tradition du Brandon

placeLuchon – Haute-Garonne 
label Fêtes & festivals, confréries  
Une affiche du film

Ma saison préférée

placeToulouse - Haute-Garonne  
label Films : lieux de tournage  

La Cité de l'espace, de la terre à la lune

placeToulouse - Haute-Garonne 
label Musées & Collections  

Nos partenaires